C'est la poursuite d'une riche tradition qu'ont annoncée mercredi Ariane Gélinas, directrice littéraire du Sabord, administratrice de la SEM et coorganisatrice du concours et Sébastien Dulude, président de la SEM et coorganisateur du concours.

37e édition du Prix Clément-Marchand

Pour une 37e année, le prix Clément-Marchand permettra aux nouvelles voix de la littérature de se faire remarquer et, conséquence intéressante, de mettre la main sur l'un des prix à l'enjeu.
Organisé par la Société des écrivains de la Mauricie (SEM), ce prestigieux concours, qui s'adresse aux auteurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec de 18 ans et plus qui n'ont jamais été publiés, entame une autre page de son histoire.
Quelques nouveautés seront au menu pour cette année, notamment en ce qui a trait au mode d'envoi des oeuvres. 
«La transmission des textes se fera par voie électronique (par courriel). De plus, nous avons établi le format à 2500 mots, un format un peu plus court, qui facilitera la publication dans Le Sabord», mentionne Sébastien Dulude, président de la SEM et coorganisateur du concours.
En effet, pour faire rayonner davantage le texte gagnant, les éditions du Sabord en feront la publication. Une décision cohérente avec l'orientation que la nouvelle directrice littéraire, Ariane Gélinas, souhaite donner à la publication triennale. 
Les textes de prose et de poésie peuvent être soumis au plus tard le 30 avril 2017. Le jury composé d'un écrivain, d'une personne du milieu de l'édition et d'un membre de la SEM examinera les propositions qui lui seront acheminées sous pseudonyme. Cette équipe sera présidée par Frédérick Durand.
La remise des prix aura lieu le 25 mai à la Librairie Perro où le grand gagnant recevra le prix Clément-Marchand assorti d'une bourse de 1000 $. La mention du jury recevra un prix de 500 $ décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie et d'autres prix d'une valeur de 300 $ seront offerts par Perro libraire.
À cette occasion, plusieurs extraits de textes qui ont animé les discussions seront lus. «C'est toujours une belle reconnaissance et une belle surprise pour les participants d'entendre leur oeuvre lue en public», raconte M. Dulude, un ancien participant.
Bon an, mal an, Sébastien Dulude soulignait qu'une «grosse trentaine» de textes étaient présentés et l'âge moyen des participants est de 18-35 ans. «Il y a aussi des retraités. Entre les deux, souvent, c'est à ce moment que la professionnalisation se passe.»
Il précise également que «quiconque ayant publié à compte d'auteur n'est pas éligible. Il ne faut pas avoir d'ISBN», résume-t-il.
Au fil du temps, plusieurs récipiendaires ont mis la main sur les grands honneurs du prix Clément-Marchand notamment l'ancien animateur de Radio-Canada Frédéric Laflamme, l'artiste trifluvien Pascal Lareau et un certain Fred Pellerin. Toutes les informations sont disponibles au ecrivainsmauricie.quebec.