Le succès du spectacle de Brett Kissel a confirmé l’intérêt grandissant de la clientèle du Festival western de Saint-Tite pour la lourde mouvance new country.
Le succès du spectacle de Brett Kissel a confirmé l’intérêt grandissant de la clientèle du Festival western de Saint-Tite pour la lourde mouvance new country.

2020 en culture: les promesses de l’aube

TROIS-RIVIÈRES — L’arrivée d’une toute nouvelle année génère immanquablement de nouveaux espoirs. L’année 2020 saura-t-elle être à la hauteur des espoirs ainsi créés? Voici quelques éléments qui suscitent la curiosité pour l’année à venir dans le monde culturel dans la région.

Spectacle Hommage aux divas

À chaque fin d’année depuis six ans, on se pose la question à savoir quelle forme prendra la prochaine mouture des spectacles d’hommage que le Cirque du Soleil présentera l’été suivant à l’Amphithéâtre Cogeco. Les concepteurs du spectacle ont été plutôt avares d’informations jusqu’à maintenant mais on sait cependant que ce sont les divas québécoises qui seront à l’honneur en 2020. Ça laisse place à toutes les spéculations et à toutes sortes d’espoirs quant à l’identité des artistes et au contenu musical du spectacle. Le Cirque et sa filiale 45 Degrees, qui réalise le spectacle, ne nous ont pas déçus jusqu’ici alors, il y a assurément lieu d’être optimiste tant pour la qualité du spectacle que pour son succès.

100e saison d’existence du Théâtre des Nouveaux Compagnons

Un anniversaire tout à fait invraisemblable quand on y pense: 100 ans pour une compagnie de théâtre amateur à Trois-Rivières est un exploit dont il est difficile de mesurer toute l’ampleur. C’est en 2020 que tombe cet impressionnant centenaire. En plus d’une saison artistique 2019-2020 riche de trois grosses productions, dont La traverse et Le passage de l’Indiana qui restent à venir plusieurs événements viendront marquer cet anniversaire dont des lectures publiques, un spectacle à grand déploiement à saveur rétrospective sous la direction de Patric Saucier, une exposition, la réalisation d’un documentaire et un bouquin de Nicole Poisson-Trudel qui viendra présenter la seconde moitié de l’histoire du TNC qu’avait entamé son père, Louis-Philippe Poisson, pour le 50e. Beaucoup d’occasions de célébrer un exploit tel qu’on n’en reverra jamais.

Tout comme Le Nouvelliste, le Théâtre des Nouveaux Compagnons célébrera son 100e anniversaire en 2020.

Elvis passe à la salle Thompson

Il aura fallu que Martin Fontaine vienne s’installer à demeure sur la rue des Forges avec son Memphis Cabaret pour que son personnage d’Elvis puisse enfin faire son entrée à la salle Thompson. Peut-être est-ce l’impressionnante représentation offerte à l’Amphithéâtre Cogeco en 2018 qui aura convaincu les programmateurs. Quoi qu’il en soit, le spectacle à grand déploiement Elvis Experience qui amène pas moins de 33 musiciens sur scène, sera offert pour une douzaine de représentations au mois d’août prochain.

Elvis Experience sera à la salle Thompson pour une douzaine de soirs en 2020.

Un Amphithéâtre occupé

Habituellement, la programmation estivale de l’Amphithéâtre Cogeco se déploie tranquillement à partir de la fin de l’automne mais il semble que cette année, le marché de l’offre est favorable et on a annoncé un nombre exceptionnellement élevé de spectacles avant même la période des Fêtes, moment privilégié pour l’achat de billets qu’on glisse sous le sapin. Le retour de Francis Cabrel, Diane Dufresne symphonique, Bruno Pelletier en spectacle symphonique lui aussi, The Musical Box, Michel Louvain symphonique, CharleboisScope, Éric Lapointe, The Ultimate Queen Celebration, The Australian Pink Floyd Show viendront tous s’ajouter à la vingtaine de représentations du spectacle hommage Vive nos Divas du Cirque du Soleil. C’est sans compter les spectacles de Trois-Rivières en Blues et les annonces à venir en 2020. Un menu chargé et prometteur. Est-ce que le public répond bien à ces annonces hâtives? Qu’il suffise de dire que la direction de l’Amphithéâtre a décidé d’ouvrir l’espace gazonné avant même la fin de la période de prévente de The Australian Pink Floyd Show devant l’explosion de la vente des billets pour les places assises. Or, cette prévente ne s’adressait alors qu’aux gens abonnés à l’infolettre de l’Amphithéâtre. Impressionnant.

Virage New Country au Festival western?

Le gros succès des spectacles de Matt Lang et de Brett Kissel présentés à guichets fermés au Country Club Desjardins dans une configuration permettant d’accueillir 1600 spectateurs debout a confirmé l’intérêt grandissant de la clientèle du Festival western de Saint-Tite pour la lourde mouvance new country. En comparaison, on a pu noter lors de la dernière édition un engouement légèrement moindre pour le country traditionnel qui a fait le succès du plus grand événement country dans l’est du Canada. Le phénomène new country s’accompagne d’un rajeunissement marqué de la clientèle qui est sans doute aussi plus assidue aux bars pendant les spectacles, ce qui constitue des revenus intéressants pour les organisateurs. Est-ce une direction qu’on prendra de façon plus nette encore pour l’édition 2020?

Des projets à faire avancer

Plusieurs projets d’envergure touchant le monde de la culture sont en phase de développement et on espère que l’année 2020 en verra sinon l’achèvement, du moins un avancement concret et significatif. Le projet de réaménagement du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aurait son volet culturel mais ce projet estimé à 44 millions $ en est encore à l’étape du montage financier. Du côté de la salle Thompson, on attend toujours de voir les plans pour la rénovation de l’édifice. Dans quelle mesure la salle même sera-t-elle touchée? La question intrigue beaucoup de gens. À Shawinigan, c’est le Centre des arts et la salle Philippe-Filion qui font l’objet d’un projet de réaménagement qui en est encore à ses premières étapes. On y travaille mais on ne sait toujours pas s’il sera question d’une rénovation de la bâtisse actuelle ou de la construction d’une nouvelle salle. Un autre dossier tout aussi intrigant semble plus avancé: la création de la Fabrique de théâtre insolite des Sages-Fous dans le complexe Des Récollets-St. James. Le projet implique une rénovation de l’intérieur du presbytère et de l’église St. James pour en faire un lieu voué à la création. Alors qu’au niveau municipal, les accords sont enregistrés, les ministères concernés dans les deux autres paliers de gouvernement ont les documents entre les mains et on est en droit d’espérer un certain nombre de réponses favorables au cours de l’année.