La formation Voxart présentera son nouveau spectacle Sweet Memories les vendredi 21 et samedi 22 mars à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture.

Voxart présente Sweet Memories

Après avoir fait revivre le répertoire des cabarets montréalais, le swing américain des années 1940 et les succès de la musique populaire des années 1950 à 1980, la formation Voxart propose un tout nouveau spectacle, Sweet Memories. Treize musiciens et pas moins de 25 chanteurs proposeront cette nouvelle revue musicale les 21 et 22 mars à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture.
Le contenu de Sweet Memories ne sera pas si éloigné de celui de Juke-Box, flashback musical (présenté entre 2007 et 2010), et Juke-Box Souvenirs, souvenirs (à l'affiche en 2011 et 2012). Tout en couvrant grosso modo les mêmes décennies, le directeur musical Pierre Verrette a modifié le contenu des deux spectacles précédents pour concevoir le nouveau.
Il s'est davantage concentré sur la musique des années 1960 à 1985, mettant ainsi de côté, entre autres, les titres plus doo-wop des années 1950. «Il y a des incontournables comme Elvis, qu'on ne peut ignorer. Mais on a rajeuni les chansons. On a du Elvis, mais aussi du Michael Jackson, ou une chanson comme Eye of The Tiger, dans une thématique de musique de films. En fait, on a rajeuni le spectacle en gardant les incontournables», résume M. Verrette.
Comme c'est souvent le cas dans la formule des revues musicales, des pots-pourris sont intégrés à la structure du spectacle. Invité à citer des exemples d'artistes dont on réinterprétera les succès, le directeur musical énumère en vrac les Supremes, Frank Sinatra, Johnny Halliday, Phil Collins, les Everly Brothers et Styx.
Huit choristes soutiendront les nombreux solistes qui se succéderont en avant-scène, accompagnés par le groupe de 13 musiciens qui, outre les traditionnels guitare, basse, batterie et clavier, comprend un ensemble de cuivres. Une dizaine de techniciens sont aussi impliqués dans les productions de Voxart, une troupe amateure formée pour le plaisir de l'expression artistique.
«On a une belle représentation régionale. On a des gens de Victoriaville, de Nicolet, de Shawinigan. Dans la troupe, il y a des administrateurs, des ex-policiers, des ingénieurs, des enseignants... Nous sommes tous des passionnés de musique et de scène», mentionne M. Verrette.
D'abord identifié comme le Choeur de l'international de l'art vocal lors de sa formation, en 1997, le groupe est devenu Voxart en 2002 et s'est par la suite spécialisé dans la production de revues musicales. En plus de jouer majoritairement à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, la troupe a également présenté Juke-Box, flashback musical à Sherbrooke, La Tuque et Shawinigan en 2009 et 2010.