L'ensemble Vocalys présentera un concert soulignant ses 15 ans ce vendredi 21 février à 20 h à la chapelle du Séminaire Saint-Joseph.

Vocalys célèbre ses 15 ans

C'est un concours qui est derrière la naissance de l'ensemble Vocalys. Non, pas Star Académie ou La Voix, mais bien le Concours national des chorales d'amateurs de Radio-Canada. Quinze ans après sa création improvisée pour la participation au concours, la formation musicale dirigée par Raymond Perrin propose ce vendredi un concert soulignant, justement, ses 15 ans.
«En 1998, ça faisait des années que je voulais faire le concours de Radio-Canada, qui se tient aux deux ans. Mais avec quel choeur? J'ai eu l'idée de réunir un choeur avec les meilleures voix de la région. Je voulais avoir 12 choristes, alors pour être certain de ne pas en manquer, j'ai demandé à quatre sopranos, trois altos, quatre ténors et trois ou quatre basses, en me disant qu'on allait sûrement manquer de ténors. Mais les quatre ténors ont dit oui, alors on avait 13 choristes!», raconte M. Perrin.
«Le vendredi soir, on s'est réuni au Grand salon du Séminaire Saint-Joseph et on a lu trois pièces. Le lendemain, on les a répétées, en plus d'une autre de ma composition, pour avoir le contenu canadien. On a enregistré le dimanche, pour envoyer le tout au concours», poursuit-il.
Le groupe n'a pas gagné, mais un des juges avait émis un commentaire qui traduisait parfaitement la réalité. En somme, il avait observé que le groupe présentait un potentiel intéressant, mais qu'il dégageait l'impression d'une formation qui ne chantait pas ensemble depuis très longtemps...
Après le concours, les 13 choristes n'avaient pas de plan précis, mais étaient tout de même ouverts à chanter de nouveau ensemble. L'occasion n'a pas tardé à se présenter quand Daniel Gélinas a contacté Raymond Perrin pour qu'il lui recommande un choeur qui pourrait accompagner Helmut Lotti dans une tournée nord-américaine. M. Gélinas, qui a déjà tenu les rênes de l'International de l'art vocal et de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières, agissait aussi comme producteur.
M. Perrin a tout de suite pensé au groupe qui allait devenir Vocalys. Sous le nom de Canadian Golden Choir, les 13 choristes mauriciens ont accompagné le chanteur belge à New York, Boston, Montréal et Toronto, entre autres. Dès 1999, Vocalys a proposé ses propres saisons de concerts, comprenant trois événements par année, en plus des autres contrats.
«Au début, on faisait deux programmes classiques et un populaire. On a fait ça pendant cinq ou six ans, puis à un moment donné, on a choisi de faire juste du classique», indique le chef du choeur qui compte maintenant 16 membres.
Au cours des années, l'ensemble s'est produit en compagnie d'artistes comme Sarah Brightman, Jon Anderson, David Palmer et Rick Wakeman, et a chanté dans des endroits comme les Plaines d'Abraham ou le théâtre du Forum. Le groupe a aussi participé à des festivals comme l'International des musiques sacrées de Québec et le Festival d'automne orgue et couleurs de Montréal.
En 15 ans, une quarantaine de choristes sont passés dans les rangs de Vocalys, dont le baryton Olivier Laquerre et le ténor Jacques-Olivier Chartier. Six membres y sont depuis le début, soit les soprani Josée Nartel et Fabienne Giroul, l'alto Ginette Dauphinais, le ténor Christian Bouchard, ainsi que les basses Jean-Marc Sigmen et Mathieu Côté.
Un concert souvenir
Le premier concert officiel du groupe a été donné à la Maison de la culture dans le cadre de l'International de l'art vocal (maintenant le FestiVoix). Vocalys y avait présenté le VIIIe livre de madrigaux de Monteverdi. Pour le concert soulignant son 15e anniversaire vendredi à 20 h à la chapelle du Séminaire Saint-Joseph, l'ensemble reprendra ce programme.
«Ce sera la troisième fois qu'on présente du Monteverdi. C'est tellement plaisant à faire! Dans les madrigaux, il y a beaucoup de solos - pas nécessairement des airs de solistes qui se détachent. Ce sont des madrigaux de guerre et d'amour. C'est beaucoup plus léger que de la musique sacrée et ça présente un côté théâtral», décrit le chef qui dirige aussi les choeurs du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, de l'OSTR et de l'Université de Montréal.
Plusieurs anciens membres de Vocalys ont accepté l'invitation à se joindre aux choristes actuels pour le concert de vendredi, de sorte que certaines pièces pourraient être interprétées par une trentaine de voix. Les violonistes Francine Dufour et Geneviève Beaudoin, l'altiste Sarah Martineau, le violoncelliste Sébastien Lépine et le contrebassiste Pierre-Alexandre Miranda accompagneront le choeur, tandis que Raymond Perrin dirigera de son clavecin.
On peut se procurer des billets (30 $, 10 $ pour les étudiants) à la billetterie de la salle Thompson ou le soir même à la porte.