Le développement domiciliaire Versant UN est attendu depuis cinq ans à Shawinigan. Il sera finalement lancé au cours des prochaines semaines, dans une version plus modeste que celle prévue en 2011.

Versant UN: projet plus modeste

Après avoir investi beaucoup d'énergie et fait des compromis pour convaincre les résidents du secteur, André Tousignant a finalement dû mettre sur la glace son développement domiciliaire Versant UN, à Shawinigan. Il rapplique maintenant avec une version beaucoup plus modeste, au point où il ne se servira même pas du projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble adopté après de longues démarches en novembre 2011.
À l'origine, M. Tousignant avait présenté un projet de 132 condos dans dix bâtiments, dans le versant situé entre la rue Beaupré et l'avenue de la Montagne, vers la rivière Shawinigan. Il sollicitait une modification au zonage pour réaliser ce développement, puisque dans ce secteur, le nombre de logements par immeuble était limité à quatre.
Les citoyens du quartier avaient très mal reçu le projet. Ce dernier avait finalement été réduit à 120 logements dans neuf immeubles. Le promoteur s'engageait aussi à aménager une bande avec arbres matures entre son développement et les résidences de la rue Beaupré.
Ce compromis avait calmé la grogne, de sorte que seulement 13 personnes avaient signé le registre pour la demande d'approbation de ce PPCMOI. Le conseil municipal avait adopté cette modification à sa séance régulière du 8 novembre 2011. 
Malgré ce feu vert, rien n'a bougé depuis ce temps. Lors de sa dernière séance régulière, le conseil municipal de Shawinigan a annoncé un emprunt de 713 364 $ pour le prolongement de ses services d'aqueduc et d'égout, en plus du pavage et de l'éclairage, pour le projet Versant UN. 
Cette fois, treize terrains sont impliqués, pour un total de 52 logements. Puisque le promoteur respecte le zonage en vigueur, le PPCMOI adopté en novembre 2011 deviendra sans effet.
Eau potable et marché
M. Tousignant rappelle qu'en 2011, la Ville de Shawinigan était impliquée dans des négociations avec le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques dans le dossier d'approvisionnement en eau potable. À ce moment, il était devenu très difficile d'obtenir des autorisations pour étendre les services municipaux à de nouveaux développements résidentiels.
«Quand tout ça s'est résorbé, le marché n'était plus là», explique le promoteur. «Nous avons donc repensé le projet pour le ramener à 52 unités de type condo. La rue sera faite au cours de l'été. La moitié des lots ont déjà été vendus. Nous sommes revenus à un projet intéressant, mais à la dimension que les gens voulaient à l'origine.»
Dans ce contexte, l'arrivée d'une forte densité d'habitations, qui inquiétait les citoyens, ne constitue plus un facteur. Une rue avec un rond-point sera aménagée.
«Je suis heureux du dénouement, mais ce n'est plus du tout le même projet», mentionne M. Tousignant. «Il y aura quand même une belle unité et ça reste un site exceptionnel.»
L'homme d'affaires s'attend à construire un premier immeuble d'ici la fin de l'été. 
«En principe, l'ensemble du secteur devrait être complété d'ici trois ans», avance-t-il. 
Pour rester dans le domaine du développement résidentiel, le conseil municipal a également autorisé, le 11 avril, un emprunt de 397 000 $ pour le prolongement des services sur la rue Émile-Deschênes, dans le secteur Shawinigan-Sud, afin de desservir 14 nouveaux terrains.