De gauche à droite, les membres des Tireux d'roches lors de leur passage à Pékin, en Chine: Luc Murphy, Dominic Lemieux, Pascal Veillette, Denis Massé et David Robert.

Une visibilité internationale pour les Tireux d'roches

Quelques jours après leur retour de Chine, les membres de la formation Les Tireux d'roches témoignaient déjà lundi de quelques effets bénéfiques de leur passage au «China International Music Industry Expo and Festival», un événement qui regroupe annuellement des diffuseurs de spectacles d'un peu partout à travers le monde.
Denis Massé, leader du groupe, est revenu de Pékin jeudi dernier et déjà, il avait reçu des lettres de certains producteurs intéressés à les recevoir au sein de leur événement respectif, des demandes en provenance de festivals situés en Australie, en Chine et en Espagne, notamment.
«Nous avons développé une relation avec eux au cours de la semaine et ce qui arrive est très emballant», dit-il. «Nous avons rencontré là-bas des gens qui peuvent nous donner un positionnement un peu plus international à travers les festivals de partout. Ça nous a donné une très belle visibilité.»
Le tout découle donc des contacts effectués là-bas, mais aussi d'une prestation de 40 minutes appréciée par le public qui était composé de 1000 personnes, rapporte M. Massé, et ce, même si l'événement était passablement plus rock que le matériel qu'ils avaient à offrir.
Dans le créneau de la musique traditionnelle, la scène internationale devient d'autant plus importante que le terreau québécois est limité, ajoute Denis Massé. «À l'extérieur, c'est une musique qui se démarque beaucoup plus qu'ici. La musique traditionnelle a un élan drôlement intéressant dans le monde présentement. Notre passage en Chine est un pas en avant sur la scène internationale et cette renommée, on la travaille de plus en plus.»
La formation se produira d'ailleurs ce printemps en Europe. Du 15 mai au 15 juin, ils présenteront leur spectacle en Allemagne, en Belgique, en Suisse et en France.