Le Centre de santé et des services sociaux de l'Énergie procèdent à une réorganisation.

Une réorganisation avec les moyens du bord au CSSS de l'Énergie

Important branle-bas lundi pour la direction du Centre de santé et de services sociaux de l'Énergie, alors qu'elle a rencontré les représentants syndicaux en matinée, puis la presse régionale en après-midi pour dévoiler un plan de réorganisation majeur qui devra être complété avant le 31 mars 2015.
<p>En ne renouvelant pas son bail sur la rue Trudel pour son CLSC, le CSSSÉ économisera un loyer annuel de 1,2 million $ à compter de l'an prochain.</p>
Six installations sont directement touchées par cet important mouvement. La directrice générale du CSSS de l'Énergie, Martine Rioux, précise que cette réorganisation sera réalisée sans nécessiter de débours dignes de mention, une précaution incontournable dans le contexte budgétaire actuel dans le milieu de la santé.
La fin du bail du centre local de services communautaires sur la rue Trudel, le 31 mars 2015, a servi d'élément déclencheur. Le non-renouvellement de cette entente de dix ans permettra au CSSSÉ de récupérer 1,2 million $ par année.
Ce CLSC sera dorénavant situé au Centre régional de santé mentale, sur l'avenue Georges. Pour réaliser ce plan, il faudra libérer l'actuel centre administratif du CSSS de l'Énergie. Le public pourra accéder au CLSC par une entrée distincte, sur Sainte-Hélène. Le CLSC bénéficiera évidemment de ses locaux indépendants du CRSM, qui récupérera aussi les services de santé mentale adulte, incluant le suivi intensif.
Amorcé l'an dernier, le transfert des bénéficiaires du centre d'hébergement Joseph-Garceau sera complété au cours des prochains mois. Les 62 lits restants seront transférés aux deuxième et troisième étages du Centre d'hébergement Laflèche.
L'espace libéré au centre d'hébergement Joseph-Garceau permettra à la direction du CSSSÉ d'y localiser ses services administratifs, de même que des services du CLSC qui n'impliquent pas un grand volume de circulation de la clientèle.
La création d'une ressource de 22 places pour des personnes ayant un profil de déficience physique est aussi prévue, sur les terrains des résidences Le 7e Ciel, dans le secteur Grand-Mère.
Finalement, le centre d'intégration communautaire de l'avenue Georges accueillera dorénavant toute l'équipe en charge des ressources non-institutionnelles, qui sont actuellement partagées entre le CRSM et le Centre d'hébergement Saint-Maurice.
La direction a planché sur une dizaine de scénarios au cours des derniers mois avant d'arriver au projet dévoilé lundi.
«Nous voulions asseoir nos décisions sur des considérations cliniques», explique Mme Rioux. «Toutefois, ce projet devait se faire en tenant compte des limites budgétaires du CSSS de l'Énergie et du court laps de temps pour réaliser les regroupements de service et aménagements nécessaires.»
Diane Marcotte, directrice de la santé mentale et des dépendances, précise que le comité tactique qui a travaillé sur cette réorganisation était particulièrement préoccupé par le maintien des services de proximité près de la clientèle plus vulnérable, notamment celle des quartiers Saint-Marc - Christ-Roi. L'optimisation des espaces disponibles se retrouvait aussi au centre des priorités, de même que la concentration des équipes de travail.
Toujours à l'étude
Fait un peu étonnant, cette importante réorganisation ne touche pas le déménagement du centre ambulatoire du Centre Laflèche. Cette question est toujours étudiée avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et l'agence régionale.
«C'est un dossier qui préoccupe l'organisation depuis de nombreuses années», reconnaît Mme Rioux. «Nous travaillons avec les acteurs concernés pour trouver les meilleures solutions possibles. Nous avons des scénarios qui bougent encore; nous n'avons rien d'arrêté actuellement.»
En attendant, la première étape du plan présenté lundi consistera à déplacer les lits du centre d'hébergement Joseph-Garceau vers Laflèche en juin. Par la suite, en octobre, les services administratifs seront déménagés sur la 1ère Rue.
Tous les services de première ligne en santé mentale seront ensuite transférés du rez-de-chaussée au troisième étage du CRSM. Le dernier grand mouvement consistera à intégrer le CLSC à sa nouvelle adresse sur Sainte-Hélène, en mars 2015.
Faits saillants
- Le CLSC du Centre-de-la-Mauricie déménage de la rue Trudel à la rue Sainte-Hélène, à même l'immeuble du Centre régional de santé mentale;
-  Le centre d'hébergement Joseph-Garceau recevra dorénavant les services administratifs du CSSSÉ, avec certains services du CLSC;
- Le Centre d'intégration communautaire accueillera tout l'équipe en charge des ressources non institutionnelles, présentement situées au Centre régional de santé mentale et au Centre d'hébergement Saint-Maurice;
- Le Centre d'hébergement Laflèche recevra les derniers lits du Centre d'hébergement Joseph-Garceau;
- Création d'une ressource de 22 places pour les personnes ayant un profil de déficience physique sur les terrains des résidences Le 7e Ciel, secteur Grand-Mère.