La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et Denis Trottier, le député de Roberval ont annoncé, vendredi matin, une aide pour la sylviculture, qui totalise 147 M$ , dont 18 M$  pour la Mauricie.

Une première annonce du PQ avant le blitz

C'est à la ministre Martine Ouellet qu'est revenu l'honneur d'ouvrir le blitz d'annonces du gouvernement Marois, en Mauricie, vendredi, quelques jours avant l'ouverture du caucus péquiste à Shawinigan, mercredi et jeudi.
La ministre des Ressources naturelles y est allée d'une annonce nationale, concernant la sylviculture québécoise (147 M$). Elle devait ensuite se rendre à l'Éco-Salon du Lac-Saint-Pierre, dont elle est la présidente d'honneur et en après-midi, annoncer une aide financière à des organismes communautaires de la région de Nicolet-Bécancour.
Lorsqu'on lui a demandé si ces annonces faisaient partie des quelque 85 activités et annonces prévues cette semaine, et si elles n'étaient pas une belle façon de mettre la table pour une campagne électorale, la ministre s'est défendue en soulignant qu'elle était venue plusieurs fois déjà en Mauricie déjà, que l'annonce, devancée cette année, des investissements dans le secteur de la sylviculture québécoise était très attendue du milieu forestier et qu'enfin, bien malin qui pourrait prédire la date de la prochaine élection.
L'aide annoncée vendredi, qui totalise 147 M$ , soit 18 M$  pour la Mauricie, est accordée aux entreprises sylvicoles pour la réalisation de travaux non commerciaux, soit de l'éclaircie précommerciale, du dégagement, du reboisement, de la préparation de terrain, de la planification, de l'entretien de chemins, du transport de plants et du débroussaillage.
Tous les détails dans Le Nouvelliste de samedi.