Voici à quoi ressemblera la future gare de Charette.

Une gare sera construite à Charette

Une gare verra finalement le jour à Charette en vue du 100e anniversaire de la localité en 2018.
Le conseil de Charette avait lancé en 2010 l'idée de ramener une gare au coeur du village. En 2016, on apprenait que le projet de quelque 900 000 $ était abandonné. L'idée a toutefois regermé dans l'esprit de certains citoyens de Charette qui désiraient faire revivre la gare dans une version plus modeste.
«Charette n'est pas une municipalité très touristique, mais on a l'impression qu'on peut devenir un point de ralliement pour tout ce qui est autour de chez nous. On peut devenir le lieu qui permet aux gens de se rendre à différents endroits en train tout en découvrant notre municipalité. Quand les gens vont arriver à Charette, ils auront la chance de voir ce qu'on a à offrir. On veut faire vivre le coeur du village», explique Guillaume Villemure, membre du comité du projet de gare.
La gare de Charette est un projet évalué à environ 50 000 $. D'une superficie de 35 mètres carrés (384 pieds carrés), elle sera composée d'un seul niveau, comparativement à l'ancien projet qui faisait de la place à des espaces commerciaux et à des bureaux de professionnels. Elle sera érigée près de l'ancienne gare qui a fermé durant les années 1960. Elle comprendra un toit et des murs, mais aussi des parties ouvertes.
«C'est un projet abordable, pour être à l'abri quand on prend le train, précise M. Villemure. Ça va ressembler à l'ancienne gare, version miniature. C'est comme un beau gazebo. On aura des bancs pour s'asseoir. Il y aura l'électricité, une buvette, une rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite.»
Charette va participer financièrement dans ce projet en investissant 30 000 $. Selon le maire, Claude Boulanger, cette gare correspond davantage à la réalité de la localité.
«Le projet initial était proche d'un million de dollars et demandait la présence de locataires. Maintenant, ce sera une petite gare, mais ce sera beau. Et ça deviendra aussi un lieu de rassemblement pour tous les cyclistes qui passent chez nous», observe le maire.
Les promoteurs profitent de subventions provenant notamment de la MRC de Maskinongé, mais aussi d'entreprises qui fournissent argent, biens et main-d'oeuvre pour couvrir les frais de construction.
L'engouement suscité par le projet auprès des entreprises locales réjouit Guillaume Villemure.
«De voir le sentiment d'appartenance de ces gens-là, c'est très inspirant. Je suis natif de Charette. Comme les vieilles générations de Villemure, on fait notre petite part. En érigeant cette structure, on a l'impression de faire la promotion de nos villages.»
La construction de la gare doit débuter au cours de l'automne. Le tout sera prêt pour les fêtes du centième.