La bibliothèque de Notre-Dame-du-Mont-Carmel présente une exposition sur l'âgisme, une initiative de l'Association québécoise de gérontologie. Sur notre photo: la jeune fille qui présente l'affiche, Charlie Lemire, derrière elle, Doric Bourassa et Paul Liévin, et derrière, Luc Dostaler, maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Daniel Blanchard de l'Association québécoise de gérontologie, Emmanuelle Singh gestionnaire de la campagne de sensibilisation et Christine Nault, bibliothécaire.

Une exposition sur l'âgisme s'arrête dans la région

C'est au tour de la Mauricie de recevoir l'exposition Avoir sa place n'a pas d'âge, mise sur pied par l'Association québécoise de gérontologie afin de sensibiliser la population au phénomène de l'âgisme.
Comme l'explique le dépliant de cette mini-exposition de huit affiches, l'âgisme est à l'âge ce que le sexisme est au sexe et le racisme à la race: une exclusion sociale. Tout le monde a déjà entendu ou même lancé des phrases comme: «Tasse-toi mon oncle!», «Les personnes âgées coûtent cher» ou «Hé! le vieux... laisse ta place aux jeunes!» L'Association québécoise de gérontologie a réagi au phénomène grandissant en lançant une campagne de sensibilisation.
L'idée de l'exposition itinérante est venue à l'ex-ministre des aînés, Marguerite Blais, après qu'elle ait vu les affiches créées par des étudiants de première année du programme Cinéma, médias et communication du Collège André-Grasset de Montréal, dans le cadre d'un concours organisé par l'Association québécoise de gérontologie.
Sept équipes se sont formées pour créer et produire une affiche ainsi qu'une capsule audio de 30 secondes afin de dénoncer cette forme de discrimination. Beaucoup ont choisi l'humour pour passer leur message, comme de présenter un grand-papa «remisé» dans une garde-robe avec le vieux linge qui ne sert plus, ou une vieille dame avec une date d'expiration sur le front.
De ce projet donc, est née l'exposition qui voyage maintenant à travers le Québec, sous plusieurs formes. Si l'âgisme vise surtout les personnes âgées, les jeunes n'en sont pas épargnés non plus, a-t-on pris soin de préciser.
C'est à la Bibliothèque de Notre-Dame-du-Mont-Carmel qu'est revenu l'honneur de recevoir l'exposition pour la première fois, et ce, jusqu'au 11 mars. L'Université du Québec à Trois-Rivières la présentera également du 17 février au 11 avril, la Bibliothèque municipale de Louiseville du 7 mars au 7 avril, le Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque du 7 mars au 7 avril, la Bibliothèque municipale de Saint-Tite du 16 mai au 13 juin et le Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque du 7 mars au 7 avril. L'exposition sera aussi présentée à Shawinigan à un endroit qui reste à confirmer. La Mauricie est la 14e région hôte de l'exposition.