Les députés du Bloc québécois Jean-François Fortin et Louis Plamondon ont rencontré hier les délégués des circonscriptions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Une Charte qui «éveille» les militants du Bloc

Le député bloquiste Louis Plamondon croit que le projet de Charte des valeurs québécoises «éveille les nationalistes québécois». Selon lui et son collègue Jean-François Fortin, ce qui représente la moitié du caucus du Bloc, le parti souverainiste renaît de sa cuisante défaite de 2011 et les militants seraient de retour alors qu'a lieu un vif débat identitaire au Québec.
La présidente de l'exécutif de la circonscription de Trois-Rivières, Louise Charbonneau, affirme que les militants de la région reviennent au Bloc québécois. «Les gens attendent le retour du Bloc», précise-t-elle. «Nous avons hâte d'être là pour défendre les Québécois à Ottawa.»
Louis Plamondon, le député de Bas-Richelieu - Nicolet - Bécancour, n'hésite pas à affirmer «qu'il y a une dynamique nouvelle» au Bloc québécois. «Les gens nous téléphonent pour devenir membres. Ils sont déçus des trois partis fédéralistes. On le sent partout au Québec», affirme le doyen de la Chambre des communes qui croit que le projet de Charte des valeurs québécoises ravive les nationalistes.
«Il n'y aura pas lors des prochaines élections de vagues de quelque couleur que ce soit, mais plutôt un courant bleu du Bloc québécois.»
Le Bloc se prépare pour les prochaines élections fédérales, prévues pour octobre 2015. Dimanche, les délégués des circonscriptions de Trois-Rivières, de Berthier-Maskinongé, de Saint-Maurice-Champlain et de Bas-Richelieu - Nicolet - Bécancour se sont réunis à Trois-Rivières afin d'étudier les propositions qui seront entérinées lors du prochain congrès national du Bloc québécois qui se tiendra à Rimouski en mai prochain.
Ce congrès sera l'occasion d'adopter un nouveau programme. «Nous voulons que ce congrès soit un congrès de réorientation et qui permette au parti de renaître par ses membres», souligne Jean-François Fortin, le député de Haute-Gaspésie - La Mitis - Matane - Matapédia, qui précise que les débats du congrès régional d'hier ont permis de bien mettre la table pour le congrès national.
Les deux députés du Bloc de passage à Trois-Rivières croient également que le parti souverainiste fédéral a toujours sa pertinence, même si son caucus n'est actuellement composé que de quatre députés. Le Bloc estime de plus qu'il est toujours le parti qui peut défendre le mieux les intérêts du Québec à Ottawa.
«La liste des victoires du Bloc est très longue», soutient Louis Plamondon. «Donnez-moi un projet que le NPD a fait accepter ces dernières années», ajoute-t-il.
Les députés Jean-François Fortin et André Bellavance sont deux candidatures pressenties pour la course à la direction. Le député Fortin affirmait toujours dimanche avoir «un vif intérêt» pour le poste.
De son côté, Louis Plamondon, qui précise ne pas avoir arrêté son choix sur un candidat en particulier, croit de plus qu'advenant l'élection majoritaire du Parti québécois lors des prochaines élections provinciales, des candidatures de qualité de l'extérieur du parti pourraient émerger.
Des délégués de tout le Québec détermineront d'ailleurs les règles de la course à la direction le 22 février prochain à Trois-Rivières lors du conseil général du parti.