Une aide de 375 000 $ pour faciliter l'expansion

Pour satisfaire les besoins d'expansion de l'entreprise trifluvienne Hardy Filtration, Développement économique Canada (DEC) lui accorde une aide financière remboursable de 375 000 $. Cette somme permettra à l'entreprise d'assurer une première percée à l'international. Les marchés de Dubaï et des États-Unis sont dans sa mire.
C'est Denis Lebel, ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, qui en a fait l'annonce mercredi après-midi. C'est donc un montant de 375 000 $ qui sera octroyé à l'entreprise dans le cadre du Programme de développement économique du Québec de DEC. Hardy Filtration devra se plier à un programme de remboursement de deux ans sans remboursement de capital et de sept ans sans intérêt.
Cette expansion mènera à une création initiale de cinq emplois au cours de l'année permettant de répondre à la demande de départ. «Par la suite, il va falloir réagir pour être prêt à faire plus de production», avance Geneviève Hardy, vice-présidente directrice générale chez Hardy Filtration.
Un représentant est à Dubaï depuis le début de l'année. Là-bas, les habitants font face à un problème de filtration bien singulier auquel Hardy Filtration croit être en mesure de venir en aide. «Nous, on a nos tempêtes de neige, mais eux ils ont leurs tempêtes de sable», mentionne Luc Girard, vice-président au développement des affaires. «Il faut régler ces problématiques. On a des produits qui sont hautement supérieurs à ce qu'ils ont présentement», ajoute-t-il.
Pour répondre à cette nouvelle demande, l'achat d'équipements est nécessaire. Une partie du montant sera donc réservée à cette fin et permettra l'acquisition d'équipements de production à la fine pointe de la technologie et de nouveaux outils de filtration d'air.
Les projets soumis à Développement économique Canada traversent un processus rigoureux explique le ministre Lebel. «On reçoit les demandes d'aide financière par les entreprises, on les analyse et on détermine la capacité de l'entreprise à assumer ses projets de développement», énonce M. Lebel.
Dans le cas d'Hardy Filtration, il est très confiant que cette somme permettra de mener à terme leur expansion et que l'entreprise sera en mesure d'honorer ses créances. «Moi je n'ai aucun doute là-dessus», assure-t-il. «J'espère leur en prêter d'autres parce qu'ils ont encore des projets. S'ils réussissent comme ils ont toujours réussi, les États-Unis et Dubaï vont avoir des filtres faits ici à Trois-Rivières», prédit-il.
L'entreprise Hardy Filtration est présente depuis 1993 dans le paysage trifluvien. Elle se spécialise dans la fabrication et la distribution de filtres de purification d'air et d'eau.