Dans l'ordre habituel, on retrouve Luc Blanchette, directeur général et futur président du Groupe MBI, Jean-Guy Doucet et Martine Pépin, respectivement président et directrice générale de la CCICQ, et Michel Blanchette, nouveau retraité à la tête du Groupe MBI.

Une 5e génération de succès

Décidément, la formule de l'Apéro du proprio, préconisée par la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec (CCICQ), se veut populaire. En effet, plusieurs dizaines de membres ont pu découvrir les vastes installations du Groupe MBI, à Bécancour, lors du tout dernier 5 à 7.
Ce qui était Maçonnerie Blanchette, il y a exactement 100 ans, est devenu au fil du siècle une force de frappe de 12 entreprises, avec un chiffre d'affaires de 100 millions de dollars et des effectifs de 600 à 800 employés «un peu partout dans le monde», dont 70 dans le parc industriel.
Le Groupe MBI est spécialisé dans le domaine réfractaire et la protection anticorrosive pour les industries de la métallurgie, des pâtes et papiers et des mines. De toute évidence, l'arrivée des alumineries au Québec aura constitué un point tournant dans le développement de l'entreprise qui en est à la cinquième génération avec le directeur général actuel, et futur président, Luc Blanchette.
Alors que son père Michel est à l'heure de la retraite, celui-ci s'est tout de même plu à faire visiter les lieux en racontant les débuts modestes qu'il a lui-même vécus dans ses petits locaux du secteur Sainte-Angèle.
«Quand tu crois à un produit...», a-t-il lancé pour expliquer la progression du Groupe MBI, tout en se faisant un devoir d'être «en avant de la concurrence».
Se décrivant comme un quart-arrière, Luc Blanchette a expliqué comment il a besoin de toute son équipe pour faire avancer le ballon. Et il n'hésite pas à consulter au besoin le coach qui est plus que jamais sur la ligne de côté, c'est-à-dire, son père.