Éric Bédard va partager avec les lecteurs du Nouvelliste son expérience aux Jeux de Sotchi.

Un village olympique extraordinaire... et sécuritaire

Bonjour à tous! Je suis très heureux de profiter de cette tribune pour raconter mon expérience aux Jeux de Sotchi.
Je suis arrivé en Russie depuis le 31 janvier. C'est tôt, mais on voulait profiter au maximum de la disponibilité des plateaux d'entraînement et de compétition. D'autres grands pays font la même chose, c'est un petit détail qui peut faire la différence. Ça permet aussi à mes athlètes de découvrir le village olympique avant le tourbillon...
Parlant du village olympique, c'est certainement le plus beau que j'ai vu. Il a été aménagé en 'U', directement sur la mer Noire. Si on n'a pas accès à l'eau, reste que le coup d'oeil est impressionnant. Particulièrement la nuit alors que tout est illuminé. Sans blague, ça ressemble à Las Vegas! À la télévision, je vous préviens, les images seront saisissantes.
Autre particularité du village olympique, il est collé sur le parc olympique, donc à proximité de tous les sports de glace. Pour nous, c'est un avantage très intéressant, car en 20 minutes de marche, nous pouvons se rendre aux plateaux d'entraînement et de compétition.  Ça nous permet d'économiser un temps précieux!
Ces premiers jours m'ont aussi permis de constater que les Russes ne rigolent pas avec la sécurité. Le village olympique est un vase clos. Beaucoup de bunkers ont été érigés autour du village, il y a des policiers partout.
Par ailleurs, dans la mer Noire, il y a un paquet de bateaux pour assurer notre protection, alors même un homme-grenouille ne pourrait entrer ici! La sécurité, à mon avis, est comparable à ce que j'ai vu aux Jeux de Salt Lake City.
À cette époque, nous étions quelques mois à peine après les attentats du 11 septembre, il y avait plus de tension dans l'air. Ici, c'est un peu plus relax. On ne voit pas de policiers avec des armes, ni des chars d'assaut. Mais tout le monde sait qu'ils sont là et prêts à intervenir en cas de besoin!
C'était encore plus imposant comme dispositif de sécurité à l'aéroport. En plus des policiers, il y a des agents en civil qui se promènent dans le village. Ils sont habillés comme des bénévoles, ils sont difficilement repérables. Bref, beaucoup de gens se posaient des questions sur la sécurité, tout le monde a vu les différents reportages dans les médias mais en arrivant ici, on s'aperçoit que les mesures adoptées sont musclées. S'il y avait des athlètes inquiets, ils seront rassurés.
Bien sûr, le revers de la médaille, c'est que nous sommes davantage isolés. On peut sortir du village, mais ce n'est pas recommandé. Et il y a des clôtures partout, ça ne donne pas trop le goût de partir à l'aventure. De toute façon, nous sommes ici d'abord et avant tout pour livrer des performances sportives!
On se reparle un peu plus tard cette semaine...
Propos recueillis par Steve Turcotte