Dans le cadre de l'exposition Rouli-Roulant, les artistes étaient invités à transformer un skateboard recyclé en oeuvre d'art.

Un vieux skateboard en guise de toile

Faire d'un skateboard recyclé une véritable oeuvre d'art. C'est le défi qu'ont relevé 28 artistes de la Mauricie qui ont pu présenter le résultat de leur travail à L'Embuscade à Trois-Rivières, jeudi soir, dans le cadre du vernissage de leurs oeuvres. Loin d'être un frein à leur créativité, l'utilisation d'un skateboard représentait plutôt un défi stimulant pour les artistes.
Créée en collaboration avec la galerie La Canisse, l'exposition collective Rouli-Roulant, qui en est déjà à sa cinquième édition, autorisait les artistes à briser, découper et modifier leur morceau de bois. Tous les matériaux étaient également permis. En fait, leur seule contrainte était de travailler le skateboard à la verticale. Chaque artiste est responsable de dénicher un skateboard avec lequel il pourra élaborer sa création.
Depuis trois ans, Marie-Pier Demers assure la fonction de coordonnatrice du projet. Quand elle en a repris les rênes, elle espérait que le projet prenne plus d'ampleur. Même si elle voyait plus grand pour cette exposition, elle est ravie de voir de nouveaux artistes se greffer au projet à chaque année. «Le bouche à oreille est primordial. Sans ça, il n'y en a pas de projet», relate-t-elle.
Rencontrés sur place, Luc Hébert et Charlie Roy présentaient tous les deux une oeuvre pour la première fois à cette exposition. Ce sont des amis qui leur avaient parlé du projet et ils ont décidé d'embarquer à leur tour. Charlie Roy a particulièrement aimé la matière avec laquelle elle travaillait: «J'ai travaillé avec l'usure naturelle du bois et j'ai pu en accentuer les défauts», explique-t-elle.
Les oeuvres de l'exposition collective Rouli-Roulant seront exposées sur les murs de L'Embuscade jusqu'au 31 juillet. Chaque oeuvre est en vente au coût de 120 $. Pour connaître les prochaines expositions organisées par La Canisse, visitez la page Facebook de l'organisme.