Un puissant séisme secoue la frontière indo-birmane

Un tremblement de terre de magnitude 6,7 a frappé une région éloignée du nord-est de l'Inde avant l'aube, lundi, faisant au moins quatre morts et 100 blessés, en plus de causer des dommages à plusieurs bâtiments.
Les victimes ont été atteintes par des chutes de débris à Imphal, capitale de l'État de Manipur, et dans les environs.
Le séisme a laissé des traces dans un marché très fréquenté d'Imphal. De grandes fissures se sont formées dans plusieurs murs et une partie de l'édifice du marché s'est effondré, a affirmé la police.
Un édifice de six étages récemment construit s'est aussi effondré dans cette ville, selon la police.
Le département météorologique de l'Inde a indiqué que l'épicentre du séisme était situé dans la région de Tamenglong, dans l'État de Manipur, près de la frontière avec le Myanmar.
Le séisme s'est produit à une profondeur de 17 kilomètres, selon le département météorologique indien. L'institut américain de géologie (USGS) parle de son côté d'une profondeur de 55 kilomètres.
L'épicentre du tremblement de terre se trouvait à 35 kilomètres au nord-ouest d'Imphal.
À Gauhati, capitale de l'État voisin d'Assam, des résidants pris de panique se sont précipités à l'extérieur après avoir ressenti au moins deux puissantes secousses en 60 secondes.
À Imphal, des résidants ont indiqué que des meubles s'étaient renversés et que des objets étaient tombés des étagères.
La région compte de nombreuses petites maisons, mais très peu d'édifices en hauteur.
Le séisme a aussi été ressenti à Calcutta, capitale de l'État du Bengale-Occidental.