La circulation des motos est maintenant interdite sur des Forges entre les rues Notre-Dame et Du Fleuve.

Un nouveau règlement sur les motos à Trois-Rivières suscite de vives réactions

La Société de développement commercial (SDC) de Trois-Rivières ainsi que des clubs de motocyclistes de la région déplorent qu'un changement de réglementation municipale concernant les motocyclistes au centre-ville de Trois-Rivières ait été adopté à l'automne dernier sans que la Ville ne procède à une campagne d'information en ce sens.
Résultat: plusieurs motocyclistes se sont fait prendre au piège dans les derniers jours et ont écopé d'une amende de 169 $, entraînant du même coup une campagne de boycott du centre-ville par les motocyclistes sur les réseaux sociaux.
Le règlement en question interdit la circulation des motos sur la section de la rue des Forges comprise entre les rues Notre-Dame et Du Fleuve, soit la portion à sens unique menant au port de Trois-Rivières et au tunnel du port, tunnel dans lequel la circulation des motos est déjà interdite depuis quelques années.
Le règlement, adopté au mois d'août dernier par le comité exécutif de la Ville, faisait suite à plusieurs requêtes de résidents de cette portion de la rue, qui se plaignaient du bruit trop important.
«La décision a été prise après une recommandation du comité de circulation, et faisait suite à de nombreuses requêtes des gens dans le secteur. En appliquant cette nouvelle réglementation, on espère diminuer le flot de circulation ainsi que le bruit sur cette portion de la rue des Forges», indique la porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Cynthia Simard. Le règlement a été adopté en août et la nouvelle signalisation a été placée en septembre.
Or, une opération policière s'est tenue dernièrement, et plusieurs motocyclistes ont appris l'existence de ce nouveau règlement à leurs dépens, et ce, malgré la présence de la signalisation routière. Une situation que déplore la SDC, qui rappelle que les motocyclistes sont plus que bienvenus au centre-ville de Trois-Rivières.
«Il y a eu un manque de communication. Même moi, j'ai appris ce nouveau règlement par le biais d'une motocycliste qui a eu un constat d'infraction. Je pense qu'il aurait pu y avoir une campagne d'information pour publiciser le tout, parce que c'est loin d'être un règlement négatif, mais ça a sorti tout croche dans les médias et le message que l'on entend maintenant est que la rue des Forges est barrée aux motos», constate le président de la SDC, Patrick Dupuis.
Ce dernier a même entendu le sujet être débattu dans une radio de Québec, où des motocyclistes téléphonaient pour dire qu'ils allaient désormais boycotter Trois-Rivières.
«Les motos, nous sommes contents de les avoir avec nous. Le règlement ne s'applique qu'à un bout de rue et c'est loin d'être négatif pour le centre-ville. Les amateurs de motos sont toujours les bienvenus au centre-ville et ils ont tous les espaces nécessaires pour circuler et se stationner», rappelle Patrick Dupuis, qui reconnaît l'importance de l'apport économique de cette clientèle pour les commerces du centre-ville.
De son côté, l'Association de mototourisme de la Mauricie déplore qu'il n'y ait pas eu de période de transition et qu'on soit tout de suite passé au mode répressif dans l'entrée en vigueur de ce nouveau règlement. 
«Les gens viennent à peine de sortir les motos. Il aurait pu y avoir une période de transition, une campagne d'information qui soit mise en place, le temps de s'adapter. C'est une minime portion du centre-ville», rappelle le président de l'association, Ghislain Garant.
Mardi, sur les réseaux sociaux, de nombreux commentaires appelaient au boycott du centre-ville par les motocyclistes, alors que l'information circulant était que la rue des Forges en entier était interdite aux motocyclistes, ce qui n'est pas le cas. Des montages photos circulaient aussi sur certains murs d'amateurs de motos de Gatineau et de regroupements de motocyclistes au Québec appelant à ne pas se rendre à Trois-Rivières cet été.