Showtime était présenté mardi au FestiVoix dans le cadre de la Fête du Canada.

Un début convaincant pour le FestiVoix

Le plus grand rendez-vous musical de l'année à Trois-Rivières vient de prendre son envol. Jusqu'au 13 juillet, une foule d'artistes se produiront sur les nombreuses scènes du FestiVoix. Mardi soir, c'était à la revue musicale Showtime que revenait la mission d'ouvrir l'édition 2014 de l'événement.
<p>L'auteur-compositeur-interprète Luc De Larochellière s'est produit sur la scène des Voix Multiples. </p>
C'était la première fois que le FestiVoix débutait le 1er juillet, jour de la fête du Canada. Et l'entrée était d'ailleurs gratuite pour l'occasion, une façon de promouvoir l'événement.
«On part avec une journée gratuite. Ça permet de faire connaître le festival et donner le goût à plusieurs d'acheter le passeport pour la suite», espère le directeur général du FestiVoix, Stéphane Boileau, qui précise également que la vente des passeports est jusqu'à maintenant comparable à la précédente édition.
L'ouverture de l'édition 2014 du FestiVoix revenait mardi aux artistes de la revue musicale Showtime, un spectacle qui a connu de bons moments à Trois-Rivières. «Showtime est très connu pour avoir été dix ans à la salle J.-Antonio-Thompson. On voulait faire plaisir aux gens qui ont déjà vu le spectacle, mais aussi à ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de le voir», soulignait Stéphane Boileau avant le spectacle.
Le public trifluvien a répondu présent pour ce retour de la revue musicale. Le site de la scène des Voix Populaires était rempli pour assister à ce spectacle très bien rodé.
Les artistes de Showtime ont été précédés sur scène par la chanteuse trifluvienne Marie Alexe Morin, une surprenante jeune interprète qui renouait avec le FestiVoix. «C'était un honneur pour moi de chanter avant mes amis de Showtime, avec qui j'ai été chanteuse invitée pendant une saison», a-t-elle souligné à sa sortie de scène.
Un orage de courte durée
Tous retenaient leur souffle mardi en début de soirée et espéraient que les orages annoncés ne s'invitent pas à la soirée d'ouverture du FestiVoix. Vers 18 h 30, les éléments se sont toutefois déchaînés et une très forte pluie s'est abattue sur le centre-ville de Trois-Rivières, l'instant d'un moment. Si plusieurs festivaliers ont été trempés par la forte pluie, ceux-ci n'ont toutefois pas fui le FestiVoix.
Quelques instants plus tard, le site des Voix Multiples dans le jardin du monastère des Ursulines était bondé pour entendre Andrea Lindsay et Luc De Larochellière, un couple autant sur la scène que dans la vie. Selon les organisateurs, entre 4000 et 5000 personnes ont assisté à ce spectacle.
D'emblée, les deux artistes ont séduit le public avec leur humour. «Bonjour, je suis Luc De Larochellière, un jeune artiste de la relève», a lancé à la blague l'auteur-compositeur-interprète bien connu depuis plus de deux décennies. «Je viens de Laval, une ville bien connue pour son maire», a-t-il ajouté sous les rires des spectateurs.
Sa compagne a aussitôt répliqué qu'elle était de Guelph, connue pour «sa "banlieue'', Toronto, et son maire [Rob Ford]».
Lorsque De Larochellière a avoué qu'il avait tous les albums d'Andrea Lindsay, celle-ci lui a répondu qu'elle avait toutes... ses cassettes. Il n'en fallait pas davantage pour séduire le public.
Les deux artistes ont par la suite interprété des chansons de l'un comme de l'autre ainsi que plusieurs pièces de leur album en commun, C'est d'l'amour ou c'est comme. Fidèles à eux-mêmes, ils ont livré un spectacle intime d'une grande qualité musicale.
Tout était prêt mardi pour lancer l'édition 2014 du FestiVoix. Stéphane Boileau n'hésitait pas à affirmer «qu'il s'agit du meilleur début de festival des dix dernières années».
Le spectacle prévu mardi soir sur la scène des Voix Lyriques de la Maison de la culture a dû être reporté au 10 juillet. La gagnante du concours de l'OSTR, Myriam Leblanc, a eu des ennuis de santé.
Place au country
Une soirée toute country est proposée aux festivaliers mercredi soir. Le duo Mountain Daisies, composé de Carl Prévost et Ariane Ouellet, sera avec plusieurs invités, dont Marie-Pierre Arthur ainsi que Jonathan et Éloi Painchaud, sur la scène Les Voix Populaires pour présenter le spectacle Open Country, un des grands succès du dernier Festival western de Saint-Tite. L'Open Country de Mountain Daisies devrait mettre la table d'une très belle façon pour Paul Daraîche et ses invités, soit Laurence Jalbert, Daniel Lavoie et Mario Pelchat.
Stéphane Boileau précise que cette soirée de musique country a séduit un public normalement étranger au FestiVoix. Plusieurs laissez-passer d'un jour ont été vendus un peu partout au Québec spécialement pour ce spectacle.
La scène des Voix multiples accueillera de son côté le slameur français Grand Corps Malade, qui présentera son quatrième album, Funambule. Notons que des spectacles sont aussi présentés sur l'une ou l'autre des six autres scènes du FestiVoix mercredi.