Un baume

Cette médaille, elle fait du bien au moral des troupes. Croyez-moi!
Ceci dit, je suis très déçu de constater que seules les Chinoises ont été disqualifiées à la suite de leurs agissements en finale du relais féminin. Je partage l'avis de l'analyste Nathalie Lambert selon lequel les Coréennes méritaient d'être exclues.
Pourquoi? Les deux groupes de patineuses de ces pays asiatiques bloquaient constamment le couloir des représentantes canadiennes et italiennes. Ce n'est pas normal que la fille qui passe le relais à sa coéquipière suive celle-ci pendant quelques mètres. Elle doit se placer à l'extérieur pour céder le passage, et non se positionner à l'intérieur.
J'ai parlé à Frédéric Blackburn, l'entraîneur de l'équipe canadienne, et il estime lui aussi que la Corée du Sud n'aurait pas dû terminer au premier rang. C'est difficile à voir à la télévision car la caméra nous montre le patineur en action, mais les gens sur place peuvent commenter et ce qui se dégageait faisait l'unanimité.
Cette controverse m'amène à penser que la fédération internationale devra se pencher sur la question. Notre sport évolue, la réglementation doit suivre. Comment prévenir de telles actions? En plaçant un officiel dans les gradins, où la vue d'ensemble permet de mieux évaluer la course. Chose étonnante, nous agissons déjà de la sorte au Québec au niveau élite. J'imagine que ce ne sera pas difficile à modifier... si consensus il y a.
L'argent récolté par le quatuor canadien fait donc en partie oublier toutes les malchances subies. Les filles avaient l'air heureuses, elles ont fait un parcours presque sans faute.
Vendredi midi, heure du Québec, Valérie Maltais aura aussi l'occasion de gagner une médaille au 1000m, une distance sur laquelle elle a battu une record du monde, hier lors des qualifications. C'est sa distance, elle doit en profiter.
Malheureusement, on ne verra pas Charles Hamelin défendre son titre au 500m. Le vétéran a chuté à la toute fin de l'épreuve et on a encore peine à s'expliquer pourquoi. Un déséquilibre, une distraction? Peu importe, il demeurera un modèle pour tous les patineurs de vitesse au Québec et au Canada. J'espère qu'il poursuivra dans le coaching, on a besoin de lui!
Propos recueillis
par Louis-Simon Gauthier