La directrice générale du Centre de la Biodiversité, Carole Bellerose, et sa présidente, Line Bourgon, sont fières des résultats de 2013.

Un achalandage record en 2013 au Centre de la Biodiversité

Le Centre de la Biodiversité du Québec à Bécancour a connu un achalandage record en 2013 avec un total de 23 136 visiteurs, soit une hausse de près de 13 %. Et à lui seul, le verger a attiré deux fois plus de gens, soit 4800 personnes.
«En tenant compte des conditions économiques de 2013 et des résultats chez les organismes du milieu culturel et touristique du Québec, ce résultat est très satisfaisant», a affirmé la directrice générale, Carole Bellerose, lors de l'assemblée générale annuelle.
Par contre, comparativement à la saison précédente, les groupes ont connu une diminution de 21 %.
«Le grand responsable, c'est l'automne froid que nous avons connu, les dîners sous le chapiteau sont moins populaires», a-t-elle expliqué tout en évoquant une solution dès cet automne pour un abri plus confortable.
Il n'en demeure pas moins qu'une nouvelle exposition temporaire «Faune urbaine, drôles de voisins» a su faire vibrer le coeur des visiteurs en plus de permettre au Centre d'offrir deux forfaits simultanés ou consécutifs. Et on y ajoutera une volière cette année.
«Un troisième forfait a permis la découverte des secrets de notre magnifique forêt à bord du biotrain», a-t-elle précisé.
D'ailleurs, la présidente du conseil d'administration, Line Bourgon, a fait savoir que le Centre était actuellement en réflexion pour amorcer un nouveau virage qui lui permettrait d'ajouter le côté recherche à sa mission.
«L'acquisition de la forêt qui entoure présentement le Centre de la Biodiversité contribuerait à développer ce créneau qui serait complémentaire à ceux présentement existant», a-t-elle confié.
D'où l'enjeu majeur entourant les démarches amorcées par la Ville pour se porter acquéreur du Mont-Bénilde et de son boisé. Mais pour l'instant, le Centre peut compter sur un droit d'usage de la forêt jusqu'en 2022.
Finalement, la direction dit avoir déployé des efforts soutenus et constants tout au long de l'année afin d'assurer sa stabilité financière.
«Pour 2014, notre priorité sera de garder l'équipe de quatre personnes et de rehausser la qualité des expositions ainsi que la qualité de notre interprétation», conclut Mme Bellerose.