Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque; la petite Clémence; Marie-Ève Florant, une mère qui a utilisé des couches lavables; la conseillère municipale, Marie-Claude Camirand, et la directrice du Centre Ressources naissance, Marthe Tétreault, lors du lancement du programme d'aide pour l'achat de couches lavables.

Trois-Rivières lance son programme pour l'achat de couches lavables

À l'instar de plusieurs autres localités de la région et du Québec, Trois-Rivières a décidé de lancer un programme d'aide pour l'achat de couches lavables pour ses citoyens.
Cette initiative s'inscrit dans les politiques de développement durable et familial de la Ville. La gestion du programme a été confiée au Centre Ressources naissance de Trois-Rivières.
Concrètement, la Ville aidera les familles désireuses d'utiliser ces couches en remboursant 50 % du coût d'achat d'un ensemble de couches lavables, jusqu'à concurrence de 100 $ taxes incluses. Dans le cas de naissance de jumeaux, les familles éligibles pourront obtenir deux remboursements pour l'achat de deux ensembles de couches.
Cette aide se compare à celle offerte dans les localités qui ont déjà mis en place un tel programme. À titre d'exemple, Shawinigan offre une aide identique depuis maintenant près de cinq ans et Louiseville rembourse 100 $ à l'achat d'un ensemble de couches d'une valeur de 300 $.
Selon la directrice générale du Centre Ressources naissance, Marthe Tétreault, le premier chèque de 5000 $ que l'organisme a obtenu de la Ville aidera 45 familles à prendre ce virage vert. Elle soutient que cette somme devrait être rapidement distribuée. Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque lui a cependant assuré que d'autres chèques suivront tant et aussi longtemps qu'il y aura une demande.
«Ça rentre complètement dans notre plan en matière de développement durable, car il y a un impact direct sur l'environnement. Une couche jetable, ça prend 100 ans à se décomposer. Il faut également la ramasser et l'amener au site d'enfouissement. Alors si le programme fonctionne, on va ajouter de l'argent. On croit en ce programme», mentionne le maire Lévesque.
Le maire rappelle qu'après les journaux et les contenants de boisson, les couches jetables représentent le troisième déchet en importance dans les sites d'enfouissement. Ce programme aura donc selon lui pour effet de diminuer le volume de déchets envoyés au site d'enfouissement et entraînera du même coup une économie pour la Ville.
Pour bénéficier de ce programme, les familles devront fournir une preuve de résidence à Trois-Rivières, une copie du certificat de naissance de l'enfant ou démontrer la preuve que l'enfant est âgé de moins de 18 mois et une copie de la preuve d'achat des couches lavables. La demande de subvention doit être déposée au Centre Ressources naissance au plus tard 180 jours suivant la date de l'achat.
Ayant fait des représentations auprès des élus trifluviens afin qu'un tel programme voie le jour, Marie-Ève Florant, est très heureuse que ses revendications aient été écoutées. Ayant utilisé des couches lavables avec ses deux premiers enfants et en processus d'adoption d'un troisième, elle espère que les familles seront nombreuses à se prévaloir de ce programme.
«Des couches, on en passe des tonnes. Avec les couches lavables, on peut les réutiliser et les ressortir lorsque nous avons un autre enfant. De plus, ça coûte 500 $ et c'est fini alors qu'une caisse de couches jetables, ça coûte 35 $ et ça dure deux semaines», explique-t-elle.