On peut voir sur la photo, Caroline Laplante, directrice générale de Trois siècles d'aventure et de culture, Geneviève Lenoir, chanteuse classique et Frédéric Guay, de L'Aventureux.

Théâtre et gastronomie au menu estival du Baluchon

Une nouvelle aventure théâtrale en rabaska sur la rivière, un deuxième opéra en chapelle, une excursion en plein  air à travers les plantes secrètes en compagnie du chef-herboriste de la place et des produits du terroir en vedette sur le site les dimanches, Le Baluchon a fait connaître lundi sa programmation estivale qui débutera dès la semaine prochaine, et qui se poursuivra jusqu'au 31 août.
Un menu de spectacles devrait également être présenté cet été, mais n'est pas encore suffisamment à point pour être annoncé.
Côté théâtre d'abord, la nouvelle aventure en rabaska qui est proposée cette année s'intitule La brèche de la Grande Île, une production de l'organisme Trois siècles d'aventure et de culture, présentée et imaginée par L'Aventureux (Frédéric Guay), et écrite et mise en scène par Martin Sévigny, que l'on a connu à Trois-Rivières dans les productions du Théâtre des Gens de la place. Ce spectacle remplacera Si Pirate, qui a été présenté au cours des cinq dernières années dans l'avenue du théâtre en rivière.
Cette année, on parle davantage d'une aventure immersive que de théâtre. Le spectateur sera invité à monter à bord d'un rabaska et participera à une intrigue qui se déroulera le long d'un parcours inusité sur des segments peu fréquentés de la rivière du Loup, le tout entrecoupé de cinq arrêts, avec retour en carriole.
Sur ce trajet, une quinzaine de personnages guideront les gens à travers une histoire qui débute au lendemain d'un tremblement de terre qui a laissé une faille sur une île située sur les terres du Baluchon. Sur place, une équipe de chercheurs auraient d'ailleurs fait une découverte extraordinaire, dit-on.
«On va montrer un autre côté de la rivière où c'est sinueux», note M. Guay. «Le scénario est plein de rebondissements et les gens vont sentir le danger. Ce n'est pas enfantin. C'est une pièce au goût du jour.»
Trois siècle d'aventure et de culture propose aussi cette année une deuxième expérience sur la rivière du Loup, une activité intitulée Cuisinez votre imaginaire en rivière, qui invitera les gens à prendre un radeau-théâtre électrique et à suivre le cuisinier de la place, Claude Girard, dans ses escales en forêt. Par cette expérience, il veut rejoindre les gens de plein air et les curieux de la gastronomie, voire même les amateurs de camping sauvage, dit-il.
Au service du Baluchon depuis six mois, M. Girard est aussi herboriste. Il veut ici partager ses connaissances et proposer aux gens une introduction à la vie secrète des plantes sauvages, une expérience dans laquelle ils apprendront l'identification et la cueillette de plantes, racines et feuilles, qu'ils pourront par la suite ajouter à leurs menus ou remèdes. Deux forfaits seront proposés, avec activité en forêt et dégustation d'une pizza aux orties et limonade aux herbes.
Pour une deuxième année, on répétera par ailleurs l'activité de l'opéra en chapelle, tout en proposant un nouveau spectacle intitulée Pianopéra. La chanteuse classique Geneviève Lenoir habitera donc la chapelle encore cet été, accompagnée cette fois de sa pianiste Janie Caron, avec qui elle partagera un répertoire de musique classique et d'opéra, mais aussi les moments plus privés d'une production scénique.
«Le récital est un prétexte. En fait, les gens vont entendre ce qui se passe dans la tête de ces artistes, que ce soit le trac ou les blagues qu'elles peuvent se faire», explique Mme Lenoir. «On va casser les clichés des artistes classiques toujours sérieuses.» Comme l'an dernier, on offrira aux gens une ballade en carriole jusqu'à la chapelle, qui est éclairée aux chandelles pour un cadre chaleureux et intimiste. Sept représentations sont prévues, tous les samedis jusqu'au 30 août.
Enfin, la quatrième activité, intitulée Les dimanches de la Terre près de chez nous, invitera les gens à découvrir les produits du terroir. Chaque dimanche, entre 10 h 30 et 14 h, un producteur agroalimentaire, un artisan ou un artiste sera la vedette du jour sur la terrasse de l'Éco-café Au bout du monde.