À l'avant, on voit Carl Bélanger, directeur du ministère des Transports pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, le président de la STTR André Noël, et le directeur général Guy De Montigny. À l'arrière, les députés de Champlain et Trois-Rivières, Pierre Michel Auger et Jean-Denis Girard.

STTR: Québec octroie une aide pour deux projets

La Société de transport de Trois-Rivières pourra compter sur une aide substantielle de Québec afin de réaliser deux projets totalisant plus d'un million de dollars.
Grâce au soutien financier du Programme d'aide gouvernementale au transport collectif des personnes, la STTR a reçu, lundi après-midi, la confirmation d'une aide financière s'élevant à près de 805 000 $ pour mener à terme deux projets, dont l'un vise à remplacer la totalité des unités de ventilation, climatisation et chauffage de son centre de service de la rue Bellefeuille, à Trois-Rivières.
Ce projet vise plus particulièrement la plus vieille partie des bâtiments, dont la construction remonte à 1984 et à l'intérieur de laquelle les équipements mentionnés ci-haut sont arrivés à la fin de leur vie utile. Par ailleurs, un autre investissement sera cette fois consacré à l'ajout de dix nouveaux abribus sur les différents circuits de la STTR, et dont les emplacements restent à être identifiés en fonction de plusieurs critères. 
«Grâce à ces investissements, la STTR pourra compter sur des installations qui sont adéquates», note le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard qui a procédé à cette annonce en compagnie de son collègue député de Champlain, Pierre Michel Auger.
Selon le président de la STTR, le conseiller municipal André Noël, la société pourrait réaliser plus de 35 % d'économie d'énergie par année grâce aux investissements qui seront réalisés dans les locaux de la rue Bellefeuille.
«L'appui de Québec dans ce projet est essentiel, parce que sans ça, rien n'est possible», a-t-il fait remarquer, soulignant que la plupart des sociétés de transport, ainsi que le concept de transport collectif en général, sont appelés à se développer de façon importante dans les prochaines années.
Les travaux devraient se dérouler au cours des mois de juin et juillet et nécessiteront un investissement d'un peu plus d'un million de dollars.