La Ville de Trois-Rivières va réévaluer les quantités admissibles à ses deux sites de dépôt à neige, soit Bellefeuille et Industriel.

Sites de dépôt à neige: Trois-Rivières refait ses calculs

La Ville de Trois-Rivières va réévaluer les quantités admissibles à ses deux sites de dépôt à neige, soit Bellefeuille et Industriel. Du même coup, elle ne prolonge pas le contrat qui avait été octroyé en août 2013 à l'entreprise Cap Excavation, le temps de refaire ses calculs pour modifier les quantités de neige admissibles dans chaque dépôt.
En fait, selon le maire, les quantités de neige devenaient trop serrées du côté du site Bellefeuille, et la Ville cherche à rebalancer le tout pour en envoyer moins dans ce dépôt et plus du côté du dépôt Industriel.
«On veut utiliser l'espace comme il faut. Le contrat qui avait été octroyé à Cap Excavation bénéficiait d'une option de prolongement. Or, plutôt que de le prolonger, on va mettre fin au contrat le temps qu'on revoit le devis en lien avec les quantités de neige. Si on change les quantités admissibles, ça change aussi l'essence du contrat, alors inutile de prolonger», explique le maire Yves Lévesque.
On se souviendra qu'un travailleur, sous-contractant de la Ville de Trois-Rivières, a perdu la vie en janvier dernier au site Bellefeuille, lorsqu'un amoncellement de neige s'est détaché de l'importante montagne, poussant une souffleuse qui est allée heurter le travailleur de 52 ans, le coinçant entre la souffleuse et son camion.
Toutefois, le maire Lévesque assure que cet accident n'a pas forcément joué un rôle dans la décision de la Ville de revoir ses calculs quant aux quantités de neige à être transportées vers les sites de dépôt à neige. 
«On cherche surtout à équilibrer les différents sites pour une meilleure gestion des quantités», affirme-t-il.