Pierre-Michel Auger

Retour de Pierre-Michel Auger dans Champlain

Les libéraux ont présenté officiellement leur candidat dans Champlain, lundi. Comme prévu, ce sera à nouveau Pierre-Michel Auger, celui qui fut élu député de l'Action démocratique du Québec en 2007 dans cette circonscription avant de se joindre au Parti libéral puis d'être défait par la péquiste Noëlla Champagne en 2008.
Par ailleurs, aujourd'hui, Danielle St-Amand présentera celui ou celle qui fera campagne dans Trois-Rivières. Un seul nom circule toujours, Jean-Denis Girard, bien que le principal concerné a toujours dit que ce n'était pas le bon moment pour lui.
M. Auger a confié que même si son mandat à la vice-présidence de la Régie du bâtiment du Québec exigeait qu'il reste loin de la politique active, il n'en a pas moins gardé le goût de revenir tenter sa chance un jour. Son mandat terminé en juillet dernier, il a complété une formation à l'Université Laval comme administrateur de société. Il a ensuite pris un temps de réflexion avec sa conjointe - ils sont parents de jumeaux de deux ans - pour finalement décider à Noël de se lancer dans la course. C'est à ce moment qu'il a fait savoir au Parti libéral qu'il se tenait désormais en réserve de la république.
Lorsqu'on fait remarquer au candidat libéral qu'il a fait ce choix à un moment où les sondages indiquent que rien n'est gagné d'avance pour sa formation, il réplique qu'en politique, il ne l'a jamais eu facile. «Je suis habitué. La première fois, les sondages donnaient 11 % à l'ADQ. En 2008, j'ai eu environ trois semaines pour me préparer à l'élection. Mais là, ça fait des années que j'attends et j'ai vraiment hâte. Je suis prêt. J'ai toujours dit que je reviendrais un jour.»
Le candidat souligne qu'au cours des dernières années, la politique a tout de même fait partie de son quotidien compte tenu de la situation qui prévalait dans le domaine de la construction au Québec. Pendant quatre ans, il a vécu de près la crise dans ce secteur d'activité et a été impliqué dans l'élaboration de trois projets de loi avec les ministres libéraux Lise Thériault et Sam Hamad. «C'est aussi à la Régie du bâtiment qu'on a mis au point le plan de garantie unique des maisons neuves qui vient d'être dévoilé, note-t-il. J'étais donc proche de ce qui se passait.»
Pierre-Michel Auger dit revenir déterminé à développer davantage le comté de Champlain. Il a encore en poche son projet d'hôtel-école, dans lequel il croit toujours. De Québec, il a suivi l'actualité régionale quotidiennement et il semblait au courant de la problématique de la circulation automobile à Saint-Maurice, de l'état délabré du pont de Saint-Stanislas, de l'évolution du projet de colisée dans le secteur Cap-de-la-Madeleine et de la conclusion du dossier de l'eau potable à Saint-Prosper. Sa campagne sera axée sur l'économie et l'emploi avec une sensibilité particulière pour améliorer les conditions de vie des enfants. «J'en ai quatre, alors c'est une priorité pour moi», résume-t-il.