Dirigé par Raymond Perrin, l'ensemble Vocalys a séduit le public vendredi soir avec une magnifique interprétation du VIIIe livre de madrigaux de Monteverdi.

Rendez-vous convivial avec l'excellence pour Vocalys

Une des qualités que l'on peut attribuer à l'Ensemble Vocalys est de proposer des concerts de haut calibre, honorant un répertoire recherché, tout en demeurant accessible dans l'approche. La formation dirigée par Raymond Perrin a démontré cette vertu une fois de plus vendredi dernier lors de son concert Retour aux sources, soulignant le 15e anniversaire de sa fondation.
De prime abord, l'inscription au programme du VIIIe livre de madrigaux de Monteverdi aurait pu intimider un public moins familier avec le genre du madrigal, qui connut ses heures de gloire au XVIe siècle.
Mais la façon dont Raymond Perrin a mis en scène ces 13 poèmes chantés en italien, ainsi que l'interprétation animée, expressive et sans prétention des 25 choristes ont tôt fait d'inclure le public dans une aventure musicale mémorable.
C'est cette même oeuvre que l'ensemble vocal avait présentée lors de son premier concert officiel à la Maison de la culture de Trois-Rivières dans le cadre de l'International de l'art vocal il y a 15 ans.
Pour célébrer cet anniversaire, le chef du choeur a décidé de reprendre le programme, en invitant d'anciens membres de l'ensemble à se joindre aux 16 actuels. Une dizaine ont répondu à l'invitation, enrichissant ainsi le potentiel du programme offert à la chapelle du Séminaire Saint-Joseph vendredi.
Né en 1567, l'italien Claudio Monteverdi a composé huit livres de madrigaux entre 1587 et 1638, le neuvième ayant été publié à titre posthume en 1651.
Plus précisément intitulé Madrigaux de guerre et d'amour, le Livre VIII comporterait des pièces écrites sur une période de plusieurs décennies, et exploite la polyphonie en intégrant des pièces de trois à sept voix.
Ainsi, ajoutant un certain dynamisme à un concert qui aurait pu autrement paraître statique visuellement parlant, les choristes sont allés et venus dans le choeur de la chapelle, au gré des pièces et du nombre dechanteurs requis pour leur interprétation.
Ces variations ont donné lieu à de beaux moments, comme celui réunissant les ténors Christian Bouchard et Michel Brouillette et la basse Mathieu Côté. Le trio a livré l'extrait Gira el nemico insidioso Amore avec une fraîcheur expressive et théâtrale communicative.
Un peu plus tôt dans la soirée, un autre trio, féminin celui-là, avait réuni Mélissa Brouillette, Claire Bisaillon et Roxane Boucher pour une très belle interprétation de Su, su, su pastorelli vezzosi. À noter ici le sourire de Mélissa Brouillette dans chacun de ses passages sur scène. Il demeure toujours agréable pour un spectateur de voir un artiste, peu importe le genre de musique qu'il chante (outre une oraison funèbre, on en convient...), avoir du plaisir à être là et de communiquer cette aisance au public.
Et en général, on peut remercier les membres de Vocalys de ne pas donner l'image de se prendre trop au sérieux malgré le niveau du répertoire auquel ils s'attaquent. La force de leur talent n'en est que plus remarquée.
Dans les performances individuelles à mentionner, on ne pourrait omettre celles de la soprano Josée Martel et du ténor Frédéric Larochelle-Martin.
Les magrigaux réunissant la totalité des choristes se distinguaient pour leur part par la richesse de l'ensemble et la beauté intrinsèque de la musique de Monteverdi.
Raymond Perrin dirigeait le tout à même son clavecin. Francine Dufour, Geneviève Beaudoin, Sarah Martineau, Sébastien Lépine et Pierre-Alexandre Maranda constituaient l'ensemble à cordes soutenant les voix, tandis que Pierre-Alexandre Saint-Yves laissait parfois son poste de choriste pour ajouter de la flûte à bec ou du chalumeau à l'accompagnement musical.
Le violoniste Antoine Bareil a joué le rôle du narrateur entre chaque madrigal. Les strophes qu'il récitait résumaient l'esprit des pièces qui allaient être interprétées par le choeur.
En somme, ce que l'on retient de cette soirée est la convivialité avec laquelle l'ensemble Vocalys partage l'excellence de son talent.