Claudia Faille, présidente du Regroupement des sages-femmes du Québec.

Québec et les sages-femmes s'entendent

Alors que le ministre de la Santé, Réjean Hébert, s'est réjoui de la conclusion d'une entente de principe avec les sages-femmes du Québec, celles-ci l'accueillent avec un enthousiasme modéré - et la promesse de remonter aux barricades.
«Ça été une très longue bataille. On est très fières de la lutte qu'on a menée, mais ce n'est pas une entente qu'on accepte avec des cris de joie», a exposé jeudi la présidente du Regroupement des sages-femmes du Québec (RSFQ), Claudia Faille.
«L'entente sera échue le 31 mars 2015, donc on prend une pause, on se prépare et on va continuer à se battre pour des conditions justes et équitables», a assuré Mme Faille en entrevue téléphonique.
L'entente de principe prévoit notamment la bonification de la compensation des sages-femmes pour les heures de garde.