Marc H. Plante

Problème d'eau potable: les candidats de Maskinongé interpellés

Bien qu'aucun programme gouvernemental n'existe à l'heure actuelle pour subventionner le prolongement de réseau d'aqueduc comme sur le chemin des Petites-Terres, des implications financières par le biais d'enveloppes discrétionnaires peuvent s'appliquer sur certains projets. C'est pourquoi Thérèse Descôteaux profitera aussi de la campagne électorale pour interpeller les candidats du comté de Maskinongé sur le sujet.
Patrick Lahaie
Le candidat libéral Marc Plante était déjà au fait du dossier, puisqu'il avait rencontré Mme Descôteaux lorsqu'elle s'était une première fois adressée au député Jean-Paul Diamond. «C'est évidemment un dossier qui relève du municipal, mais je suis prêt à collaborer avec la Ville. Si la Ville estime que c'est pour elle une priorité, il y a des façons d'aider, notamment avec des budgets discrétionnaires pour aider au réasphaltage, par exemple», indique Marc Plante.
Au Parti québécois, un programme avait été annoncé le 3 mars dernier par le ministre Sylvain Gaudreault, programme qui devait entrer en vigueur le 1er avril prochain. Baptisé PRIMEAU, ce programme est dédié aux travaux de construction, de réfection ou d'agrandissement d'infrastructures d'eau potable et d'eaux usées. Le candidat du PQ, Patrick Lahaie, s'est dit prêt à soutenir les citoyens et la Ville, si cette dernière décide de faire de ce chantier une priorité, pour que le projet puisse être admissible à ce programme.
Le candidat de la Coalition avenir Québec Martin Poisson donnera lui aussi son appui au projet si la Ville va de l'avant, sans pour autant se substituer au rôle de la municipalité. «À la lumière du dossier, je comprends que la dame a fait ses devoirs, qu'elle a entrepris les démarches comme elle devait le faire. Elle aura mon appui si le projet se concrétise. On ne refusera jamais d'aider une municipalité si le projet est structurant», mentionne-t-il.
Linda Delmé
<p>Martin Poisson</p>
La candidate de Québec Solidaire, Linda Delmé, a aussi exprimé son intention de porter cette demande autant que les autres auprès des instances gouvernementales concernées. Par ailleurs, le programme de Québec Solidaire, indique-t-elle, souhaite favoriser le développement des localités, des villes et des régions, avec comme principaux objectifs l'amélioration des conditions de vie des populations locales, en plus d'accorder plus d'importance aux instances régionales et municipales en leur donnant plus de pouvoir et plus de soutien financier.