L'usine Arkema à Bécancour

Pratique des mesures d'urgence chez Arkema

Ceci est une fausse alerte. Rien à craindre, l'usine Arkema, située au 655, boulevard Alphonse-Deshaies à Bécancour, n'est pas véritablement en danger.
Si les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville qui se déplaceront, mardi à 9 h, sur les terrains de cette usine qui fabrique du peroxyde d'hydrogène, prennent leur travail au sérieux, leurs actions se dérouleront dans le cadre d'une pratique des mesures d'urgence.
Pour le directeur général par intérim d'Arkema Bécancour, Pierre Pépin, il importe de «promouvoir la sécurité», et ce en mariant les pratiques internes avec celles des autorités locales, afin de «mieux se préparer pour un événement qui pourrait se produire.»
«Nous espérons de ne jamais être obligé de nous servir de notre plan des mesures d'urgence mais, en pratiquant régulièrement, nous assurerons une réponse cordonnée et efficace», note M. Pépin.
Rappelons qu'en 2013, Arkema Bécancour, qui oeuvre au sud du pont Laviolette depuis 1987, recevait le prix Mercure santé-sécurité au travail pour sa gestion des espaces clos.