La 42e élection canadienne a vu plus d'électeurs de la région se prévaloir de leur droit de vote qu'en 2011, mais la performance régionale est inférieure à celles enregistrées au Québec et au Canada.

Plus de votants dans la région

La 42e élection canadienne a vu plus d'électeurs de la région se prévaloir de leur droit de vote qu'en 2011, mais la performance régionale est inférieure à celles enregistrées au Québec et au Canada.
Lundi, le taux de participation des électeurs des circonscriptions de Trois-Rivières, de Bécancour-Nicolet-Saurel, de Berthier-Maskinongé et de Saint-Maurice-Champlain a été de 65,52 %, comparativement à 62,5 % en 2011. C'est près d'un point de pourcentage de moins que la performance au Québec (66,43 %) et c'est surtout près de trois points de pourcentage plus bas que la participation à l'échelle canadienne (68,49 %).
Trois-Rivières affiche le meilleur taux de participation avec 66,51 %. En 2011, le taux avait été de 63,5 %.
Bécancour-Nicolet-Saurel était la région avec la meilleure participation en 2011, devançant Trois-Rivières. En 2015, les positions ont été inversées, la circonscription au sud du lac Saint-Pierre ayant récolté un taux de 65,97 %. Cette performance est supérieure à celle de 2011 (64,3 %).
Berthier-Maskinongé conserve son traditionnel troisième rang régional. Quelque 65,59 % des électeurs ont voté lundi ou lors du vote par anticipation, comparativement à 62,7 % en 2011.
Saint-Maurice-Champlain affiche le quatrième et dernier taux de participation avec 64 %. Cette circonscription enregistre toutefois la meilleure progression, car le taux de participation en 2011 s'élevait à 59,4 %.
À l'échelle canadienne, la performance québécoise est supérieure aux taux de participation observés notamment à Terre-Neuve-et-Labrador (61,5 %) et dans les Territoires du Nord-Ouest (64 %). Les Canadiens du Yukon (76 %), du Nouveau-Brunswick (74,6 %) et de la Saskatchewan (72 %) ont entre autres été plus nombreux à se rendre aux urnes, lundi.
Les données compilées par Élections de Canada ne tiennent pas compte des électeurs qui se sont inscrits le jour du vote.