Pauline Marois ferme Gentilly-2

La première ministre du Québec, Pauline Marois, a confirmé l'intention du Parti québécois de fermer la centrale nucléaire Gentilly-2.
Pauline Marois
Dans un point de presse cet après-midi, elle a confirmé qu'elle va demander à la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, un rapport complet sur les différentes implications de ce déclassement.
Elle a également réitéré son intention de créer un fonds de 200 millions de dollars pour la diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie afin de pallier la perte des emplois reliés au fonctionnement de la centrale.
Plus de détails dans Le Nouvelliste de vendredi.