La conservation du patrimoine avait fait grand bruit dans les dernières semaines, notamment avec le débat lancé sur la démolition de la petite maison de l'Expo.

Patrimoine: Trois-Rivières demande l'aide de Québec

La Ville de Trois-Rivières souhaite que Québec fasse sa part en ce qui concerne la conservation du patrimoine bâti. Le conseil municipal de Trois-Rivières a adressé, par résolution lundi soir, une demande au ministre de la Culture et des Communications en ce sens.
Dans le cadre du «Fonds du patrimoine culturel québécois», la Ville souhaite donc que Québec scelle avec elle une nouvelle entente pour lui permettre de poursuivre son programme visant à soutenir la restauration et la rénovation de bâtiments anciens ayant des caractéristiques architecturales intéressantes. 
La dernière entente conclue avec Québec a été signée en 2008 et avait une durée de trois ans, entente au cours de laquelle la Ville a pu toucher une aide de 6 M$. Toutefois, l'enveloppe est épuisée depuis 2011 et aucune nouvelle somme d'argent neuf n'y a été réinjectée depuis les six dernières années.
La conservation du patrimoine avait fait grand bruit dans les dernières semaines, notamment avec le débat lancé sur la démolition de la petite maison de l'Expo. Le conseiller municipal Pierre-Luc Fortin avait d'ailleurs fait connaître son intention de rédiger une politique du patrimoine. Le maire Yves Lévesque, quant à lui, plaidait haut et fort pour avoir davantage d'aide de Québec pour y parvenir.
Par ailleurs, une autre demande a été formulée, lundi soir, cette fois au ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire pour obtenir des fonds de 500 000 $ dans le cadre du Programme Rénovation Québec.
La Ville injecterait à son tour 500 000$ dans ce nouveau programme, forme de prolongement du Plan d'implantation et d'intégration architecturale, cette fois dans le secteur est de la Ville. Le programme s'adressera à tout propriétaire d'immeuble commercial inoccupé qui souhaite convertir ses locaux en résidences locatives.