L'Ordre de La Vérendrye compte quatre nouveaux membres dans ses rangs soit l'abbé Denis Gervais, Diane Chaîné, Lucie Dallaire et Percy Bridges. On les voit ici en compagnie du maire Yves Lévesque.

Ordre de La Vérendrye: quatre Trifluviens honorés

L'Ordre de La Vérendrye compte quatre nouveaux membres dans ses rangs alors que la Ville de Trois-Rivières a décerné cette décoration à Percy Bridges, Diane Chaîné, Lucie Dallaire et l'abbé Denis Gervais lors d'une réception civique qui a eu lieu en fin de journée mardi.
L'Ordre de La Vérendrye a été créé en 1985 afin de souligner les contributions au rayonnement de Trois-Rivières et au mieux-être de leurs concitoyens de Trifluviens méritants.
Lors de la 33e cérémonie de remise de cette décoration, le maire Yves Lévesque a remis une épinglette ainsi qu'un certificat honorifique aux quatre nouveaux récipiendaires. 
Grand sportif dans l'âme, Percy Bridges fut entre autres, instructeur au football, au baseball et au basketball. Il a également été président du Club Canipco de 1970 à 1973 et président de la Jeune chambre de commerce en 1973 et 1974 en plus de faire partie de plusieurs comités, dont celui du Noël du Pauvre. Il a également été électricien pendant 38 ans à la CIP.
Après sa retraite, il est devenu président et administrateur du Club de golf Métabéroutin et président des retraités de la CIP de 2000 à 2017. En 2014, il a reçu la médaille du Lieutenant-gouverneur pour ses engagements.
«Jamais je n'aurais cru recevoir un tel honneur. Mon seul but dans mes diverses implications était de rassembler les gens afin d'avoir du plaisir et de partager», a déclaré M. Bridges.
Pour sa part, Diane Chaîné est propriétaire depuis 2010 de l'entreprise Progi oeuvrant dans le domaine des technologies de l'information. Avec cette entreprise, elle crée Progidon afin que ses employés participent à une cause en plus de leur permettre d'effectuer du bénévolat au centre de tri de l'organisme Moisson Mauricie.
Elle met également sur pied ProgiKids, où les enfants des employés sont invités à s'impliquer pour le Noël du Pauvre. Elle est de plus administratrice chez IDÉ Trois-Rivières, du mouvement Groupé et aux Caisses Desjardins.
«Je crois que Trois-Rivières regorge d'hommes et de femmes méritant plus que moi cette distinction», a-t-elle mentionné, humblement.
L'implication sociale de Lucie Dallaire a touché les domaines scolaires, paroissiaux, municipaux, sportifs et communautaires. Elle a notamment siégé à un comité de l'école Richelieu entre 1993 et 2005 avant d'en devenir présidente quelques années plus tard. Depuis plus d'un an, elle s'implique au Centre d'action bénévole du Rivage, où elle s'affaire aux fourneaux de la popote.
Ordonné prêtre en 1979, l'abbé Denis Gervais a été vicaire de la paroisse Saint-Odilon dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine de 1979 à 1987, où il s'est grandement impliqué. Au cours de ces années, il s'est notamment impliqué à la Maison de quartier Saint-Odilon, il a fondé le Regroupement pour la défense des droits sociaux du Cap et l'organisme Ebyôn. Il a présidé le conseil d'administration de Centraide Mauricie entre 1981 à 1983 avant de faire de même au sein de l'Association coopérative d'économie familiale de la Mauricie. Depuis 1987, il est l'aumônier du Centre Cloutier-du Rivage.