Le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Dr Gaétan Barrette.

Optilab: Barrette n'a pas l'intention d'en rester là

Réagissant à la récente visite au CHRTR du ministre responsable de la région, Yves-François Blanchet, pour discuter du dossier Optilab et de ses répercussions sur les laboratoires de ce centre hospitalier régional, le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le docteur Gaétan Barrette a déclaré que les ministres Réjean Hébert et Yves-François Blanchet, «font partie du même club».
Il ajoute que sans les journalistes qui ont éventé le projet déposé discrètement fin décembre, tout serait passé sous le radar et qu'ils auraient réussi «à déshabiller la région.»
«Je leur ai dit que si les journalistes n'avaient pas été là, ils auraient joué dans le dos de la région. C'est à ça que ça sert les journalistes, contrebalancer les abus et les négligences politiques orchestrées par des ministres», martèle le porte-parole du la FMSQ.
Rappelons que ce dernier a lui aussi dénoncé la proposition du ministère de la Santé. Et pour cause, le docteur Barrette était partie prenante du projet Optilab et a clairement déconseillé de transférer vers Sherbrooke une partie des activités du laboratoire du CHRTR, mais le ministre a passé outre. Il n'a donc guère apprécié se faire dire qu'il «manquait d'information» dans ce dossier.
«C'est une honte d'évoquer ce genre de chose comme le ministre Blanchet l'a fait dans le journal. C'est une insulte à la population. J'ai une question: est-ce que ces deux-là pensent vraiment que la population de la Mauricie est idiote?»
Lorsqu'on demande au docteur Barrette quelle est à son avis la prochaine étape dans ce dossier, il répond qu'il est bien prêt à donner quelques jours encore au ministre de la Santé, qui a promis une rencontre avec les gens de la région. «Mais localement, je ne suis pas sûr que les gens vont rester tranquilles bien longtemps et on va les appuyer parce qu'ils ont raison», prévient-il.