Moyens de pression au palais de justice de Trois-Rivières

En prévision de la journée de grève du 27 octobre, les membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, section Centre-du-Québec, Estrie et Mauricie, ont poursuivi, mercredi, leurs moyens de visibilité.
Au palais de justice de Trois-Rivières, des employés syndiqués ont notamment porté un chandail visant à dénoncer l'impact des coupes sur la qualité des services.
Dans le cadre d'un front commun avec les autres organisations syndicales, ils qualifient les offres patronales d'inacceptables.
Ils réclament des hausses de salaires et le maintien des dispositions de leurs régimes de retraite et de leurs congés de maladie.