Les motocyclistes n'auront finalement pas à se plier à un nouveau règlement au centre-ville de Trois-Rivières cet été.

Motos: Trois-Rivières fait marche arrière

Les motocyclistes n'auront finalement pas à se plier à un nouveau règlement au centre-ville de Trois-Rivières cet été. La Ville de Trois-Rivières n'ira pas de l'avant avec son projet d'interdire la circulation des motos sur la rue des Forges, entre Notre-Dame Centre et Du Fleuve.
On se souviendra que ce règlement avait été discuté au comité exécutif en septembre dernier, puis mis en application il y a deux semaines, alors qu'une quinzaine de motocyclistes se sont vus remettre une contravention de 169$ pour avoir circulé sur cette portion de la rue.
Or, la nouvelle a créé un tollé sur les réseaux sociaux, et a même laissé place à une campagne de désinformation sur Internet, où l'on voyait de nombreux messages être relayés partout au Québec, laissant entendre que le centre-ville trifluvien était fermé aux motocyclistes.
En marge de la séance du conseil municipal, lundi soir, le maire Yves Lévesque est revenu sur le dossier en parlant carrément d'un dérapage sur les réseaux sociaux, qu'il a déploré. Toutefois, le maire est d'avis qu'il n'est pas nécessaire de fermer cette portion de la rue des Forges, puisque le problème au départ était la circulation dans le tunnel du port, là où les motos sont déjà interdites.
«Le problème était au niveau du tunnel. Quand les gens s'engagent dans le tunnel, le bruit est exponentiel. Le problème c'est l'affichage qui n'était pas assez visible pour les motos. L'affichage était à l'entrée du tunnel, il fallait donc tourner à gauche pour le voir», indique Yves Lévesque, qui ajoute que le point sera retourné au Comité sur la circulation et le stationnement, mais ne sera pas soumis au conseil de ville le 15 mai prochain, tel que prévu.
Questionné sur les inquiétudes des résidents de cette portion de rue, qui se plaignaient du bruit depuis un bon moment, le maire a répété que le vrai problème du bruit à cet endroit repose sur ceux qui allaient «rincer» leurs moteurs dans le tunnel avant tout.
«Il y a des résidences partout au centre-ville qui peuvent entendre le bruit des motos. Le problème du départ, c'était le tunnel. Les motos sont une clientèle importante pour nous. Il y a toujours un ou deux bozos là-dedans qui dérangent tout le monde, mais il ne faut pas empêcher tout le monde de passer parce qu'il y en a un ou deux. La rue des Forges sera ouverte comme auparavant, mais on va s'assurer que l'affichage pour le tunnel soit clair. Après, si ça ne se corrige pas, on verra ce qu'on fait», confirme Yves Lévesque.
Rappelons que la semaine dernière, la Ville avait réalisé que le règlement, que l'on croyait approuvé par le comité exécutif, n'avait été que discuté, pour être ensuite soumis au conseil municipal. Le règlement municipal n'avait donc jamais été approuvé, et ce, même si une signalisation routière adéquate avait été imprimée et mise en place, et qu'une opération policière s'était tenue pour contrôler la circulation des motos sur cette portion de route.
D'ailleurs, devant le constat de cette erreur administrative, tous les constats d'infraction remis aux motocyclistes ont été annulés.