Le 10 février 2015, une assemblée publique mouvementée à Shawinigan mettait fin au processus de changement de zonage nécessaire pour l'établissement d'une mosquée dans un parc industriel. Philippe Bégin Garti (à droite) était très déçu en quittant la salle du conseil municipal, où il en avait entendu des vertes et des pas mûres.
Le 10 février 2015, une assemblée publique mouvementée à Shawinigan mettait fin au processus de changement de zonage nécessaire pour l'établissement d'une mosquée dans un parc industriel. Philippe Bégin Garti (à droite) était très déçu en quittant la salle du conseil municipal, où il en avait entendu des vertes et des pas mûres.

Mosquée à Shawinigan: une intégration sans histoire

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
Il a fallu beaucoup insister pour obtenir une entrevue avec Philippe Bégin Garti et Abdoulaye Souley, les deux visages les plus connus de la communauté musulmane de Shawinigan, pour faire le bilan de la première année d'existence de la mosquée sur l'avenue Saint-Marc.