Le projet de Manouane Sipi

Manouane Sipi: un troisième partenaire?

Le projet de Manouane Sipi pourrait compter un nouveau joueur dans ses rangs prochainement. La Ville de La Tuque a signifié que des gens avaient même déjà levé la main pour participer à la réalisation de la minicentrale hydroélectrique. Un projet dont on rêve depuis plusieurs années à La Tuque.
L«On travaille sur ça depuis un certain temps. On a repris le projet depuis que le gouvernement nous l'a coupé et l'on s'aperçoit que ça va peut-être nous coûter plus cher. On regarde pour un troisième partenaire, mais c'est loin de la coupe aux lèvres», a affirmé le maire de La Tuque Normand Beaudoin.
Ce dernier a même affirmé lors de la dernière assemblée du conseil municipal qu'il y avait deux firmes qui seraient prêtes à investir et à prendre la responsabilité de la minicentrale.
«Le dossier avance bien, il a changé un peu en cours de route. Il a été retardé pour toutes sortes de raisons, difficulté à avoir des rencontres, le gouvernement qui nous a mis des bâtons dans les roues, mais loin de nous l'idée d'abandonner le projet. On travaille sur ça et c'est un projet qu'on a à coeu
S'il y a un troisième joueur, ça va évidemment changer les chiffres, c'est-à-dire qu'on va profiter de leur aide financière et aussi de leurs techniques. Le point le plus intéressant, c'est qu'on va s'assurer de la réussite du projet», a commenté M. Beaudoin.
Rappelons que le projet Manouane Sipi (22 mégawatts), un important projet économique chéri par la Ville de La Tuque, devait permettre à la région, avant son abandon en février 2013, de générer 212 millions $ de revenus nets pendant les 40 premières années de production.