C'est à bord de cette Porsche 911 GT 2014 de l'écurie Alex Jacobs Racing que Louis-Philippe Dumoulin tentera de remporter la prestigieuse épreuve des 24 h de Daytona.

Louis-Philippe Dumoulin sera des 24 h de Daytona

Louis-Philippe Dumoulin n'aura pas à attendre jusqu'au début du calendrier de la série NASCAR Canadian Tire (NCATS) pour lancer sa saison de course automobile. Le Trifluvien participera à la prestigieuse épreuve des 24 h de Daytona les 25 et 26 janvier.
Il s'agira pour lui d'une troisième présence au réputé circuit floridien, mais cette fois, il estime qu'il se retrouvera dans une monture capable de le mener à la première marche du podium. La bonne relation qu'entretient Dumoulin avec son commanditaire en NCATS, WeatherTech, lui aura encore été favorable, puisque l'entreprise s'affiche aussi sur le bolide qu'il pilotera à Daytona, une Porsche 911 GT 2014 de l'écurie Alex Jobs Racing.
Dumoulin n'en est pas à sa première expérience avec cette équipe. En 2012, ses coéquipiers et lui avaient terminé au deuxième rang aux 12 h de Sebring, l'autre prestigieuse épreuve d'endurance du continent nord-américain.
Le pilote de 34 ans se montre d'ailleurs très optimiste quant à ses chances de répéter cet exploit, et possiblement même de l'améliorer. «On y va pour gagner, a-t-il lancé. Les deux autres fois où j'ai participé à cet événement, la voiture a brisé. Cette fois, c'est ma meilleure chance grâce à la voiture et à l'équipe.»
L'an dernier, c'est à bord d'un bolide de la catégorie reine, la Daytona Prototype, qu'il avait participé à l'épreuve.
Bien évidemment, Dumoulin ne fera pas le travail seul, puisqu'il sera accompagné de trois autres pilotes, Shane van Gisbergen, Cooper MacNeil et Leh Keen, pour ce 24 h de course. C'est d'ailleurs avec ces deux derniers que Dumoulin était monté sur la deuxième marche du podium à Sebring. «Il pourrait y avoir un cinquième pilote. Je ne sais pas combien de temps je serai en piste, mais mon but est de gagner. Je ne sais toutefois pas quel sera mon rôle», a-t-il avoué.
Un calibre plus relevé
Dumoulin et ses coéquipiers feront toutefois face à une compétition plus féroce en comparaison aux dernières années, puisque les séries American Le Mans et Grand-Am ont uni leur forces cette saison pour fonder le championnat United SportsCar.
Quatre classes de voitures seront à l'oeuvre, dont les GT Daytona, dans laquelle évolueront les voitures de catégorie GT3, dont la Porsche de l'écurie Alex Jobs Racing. Dumoulin s'attend d'ailleurs à ce qu'il y ait foule sur la piste, puisque chacune des deux séries fusionnées comptait sa propre classe de ce calibre. Une bonne performance du Trifluvien pourrait lui octroyer un volant lors des 12 h de Sebring, en mars prochain.
«Ce sera rock and roll et il faudra être prêt parce que ce sera assez impressionnant comme événement, a indiqué le Trifluvien. Ça pourrait me mener vers Sebring, mais je préfère me concentrer sur une course à la fois et faire mon boulot comme du monde.»
Bien qu'il ne peut rien confirmer, Dumoulin concède que sa présence à bord d'une voiture aux couleurs de WeatherTech est de bon augure quant à la suite de ses activités en NCATS et qu'une entente entre les deux parties ne serait pas très loin.