Les Roses en compagnie, à l'avant, du Dr Chantal Guimont (cofondatrice des Roses) et de Marie-Josée Gervais (cofondatrice des Roses) et directrice générale des Défis du Parc.

Les Roses: pour la remise en forme

Le mot défi dans l'appellation des Défis du Parc prend particulièrement son sens dans la constitution de l'équipe des Roses.
Depuis 2012, une équipe exclusivement féminine se lance annuellement un défi de mise en forme avec comme objectif ultime de compléter le parcours de 105 km de vélo dans le parc.
Les deux instigatrices du projet, la directrice générale des Défis Marie-Josée Gervais et la docteure Chantal Guimont, comparent la démarche à une grossesse.
«On dit aux participantes que c'est comme une grossesse et un accouchement. La grossesse c'est les neuf mois où on s'entraîne, où on réintroduit l'activité physique dans notre quotidien, où on recommence à être en forme, à en faire de plus en plus», décrit Mme Guimont, qui a découvert les Défis du parc comme participante il y a six ans.
L'idée de la création de l'équipe féminine a germé dans l'esprit des deux femmes qui se sont connues lors de la participation de la médecin, et qui ont tout de suite noué une amitié. Chacune a exprimé un constat qui a mené à la formation d'une équipe féminine.
«Moi je trouvais qu'il y avait des gens qui avaient eu l'air de mettre énormément d'efforts, qui finissaient plus loin, mais qui semblaient avoir mis tout ce qu'ils pouvaient en préparation. J'étais extrêmement fière de les voir.
Je suis restée à la ligne d'arrivée jusqu'à ce que la dernière personne arrive. Marie-Josée, de son côté, trouvait qu'il n'y avait pas beaucoup de femmes qui osaient embarquer dans cette grande aventure, perçue comme une activité d'hommes», raconte Mme Guimont.
Marie-Josée Gervais précise que dans les premières années, moins de 5 % des cyclistes inscrits au 105 km étaient des femmes, tandis que le trajet de 60 km semblait plus accessible pour elles. Partant de ces observations combinées, le duo a proposé de mettre sur pied une équipe féminine qui serait encadrée dans un programme d'entraînement de neuf mois motivé par l'idéal, voire la résolution de la remise en forme.
Trente-cinq femmes de partout au Québec étaient de la première cuvée et, cette année, 300 participantes sont attendues au fil d'arrivée.
Parmi elles des recrues, des «mentores» et des «encadreures» qui soutiennent et encouragent les nouvelles. «Ce n'est pas toujours évident pour une femme de se choisir. On souhaite qu'elles reprennent leur santé en mains. Lorsqu'une femme fait cette démarche-là, elle emmène avec elle toute sa famille. On sait qu'on va contaminer indirectement la famille. On va créer une épidémie de bonne santé! C'est ça l'idée», image la Dre Guimont.
«L'équipe féminine est un prétexte pour se remettre en forme parce que souvent, si on n'a pas un objectif, on est portées à dire: 'J'ai trop d'ouvrage, j'ai trop ci, j'ai trop ça'... Les femmes se sentent appuyées par leur famille et non l'inverse. C'est souvent nous, les femmes, qui appuyons le reste de notre famille», ajoute Mme Gervais.
Cette année, l'organisation propose aussi un volet course à pied en sentier sur 30 km visant notamment les femmes disposant de moins de temps et/ou d'argent par rapport à ce que demande le vélo. «Réussir une épreuve sportive peut permettre après de se faire confiance dans les autres sphères de la vie. Il ne faut pas hésiter à dire oui à une aventure qui va mener au dépassement de soi et à la forme physique. Sans la santé on n'a rien», conclut Chantal Guimont.
Portraits de 18 Roses
L'équipe féminine Les Roses: 275 femmes de partout au Québec viennent affronter les Défis du Parc sur deux roues et à la course à pied les 23, 24 et 25 septembre. Voici les portraits de 18 d'entre elles.
Sophie Lévesque
Sophie Lévesque, 33 ans - Amqui
Partir d'Amqui pour venir s'entraîner au Parc national de la Mauricie? Ça n'a pas arrêté Sophie Lévesque qui poursuit l'aventure avec l'équipe des Roses pour une deuxième année. Sophie avait plusieurs peurs à affronter: crainte des côtes, de passer en premier, de briser son vélo, mais surtout peur de se faire remarquer, de se faire juger. Dès son premier entraînement, la discrète Sophie a eu la preuve qu'elle pouvait prendre sa place. Toute son équipe l'a soutenue lors d'un bris mécanique qui a retardé l'entraînement. Cette entraide, cette empathie ont permis à Sophie de se sentir plus à l'aise, au point d'apprendre à parler en public. L'équipe des Roses a été une telle révélation que non seulement elle poursuit l'aventure, mais elle a aussi recruté d'autres femmes de son coin de pays.
Nadine Blackburn
Nadine Blackburn, 48 ans - Québec
Nadine Blackburn occupe un poste de directrice des communications et a deux enfants dont un atteint d'autisme. Son travail et sa vie privée l'emmène à partager son temps entre Montréal, Trois-Rivières et Québec. Un horaire ultra-chargé qui lui fait parfois oublier de penser à elle. Encouragée par son conjoint, elle a décidé à la toute dernière minute de se lancer dans le Défi. Elle a décidé de penser à elle et de se remettre en forme. Pourquoi? Pour profiter pleinement de la retraite et des petits-enfants...dans quelques années toute de même. Mais c'est le moment ou jamais de sauter dans l'arène et de relever des défis sportifs... en commençant par les Défis du Parc... puis peut-être ensuite la Traversée de la Gaspésie en ski de fond.
Justine Mongrain-Drolet
Justine Mongrain-Drolet, 21 ans - Québec
Depuis l'âge de 16 ans, Justine participe aux Défis du Parc comme bénévole. Recrutée par sa tante Pauline, Justine a été impressionnée par le courage et la solidarité de l'équipe des Roses. Étudiante en soins infirmiers à l'Université Laval, elle carbure aux défis. Elle souhaite aussi convaincre son entourage et ses futurs patients d'adopter un mode de vie sain en prêchant par l'exemple. Cette année, elle a décidé de se joindre à l'équipe des Roses et de réaliser le défi qu'elle a longtemps observé vêtue de son chandail de bénévole.
Nancy Camirand
Nancy Camirand, 43 ans - Drummondville
Mère de trois enfants et travailleuse à temps plein, Nancy Camirand l'avoue d'emblée : elle fait toujours passer les activités des enfants et de son conjoint avant les siennes. Mais c'est maintenant chose du passé. Cette année, ce sont eux qui l'attendront au fil d'arrivée des Défis du Parc. Femme de défi, Nancy Camirand a déjà perdu plus de 75 livres, a participé à des demis-marathons, des marathons, mais elle a tout laissé tomber avec l'arrivée de la famille et la routine quotidienne. L'équipe des Roses lui donne l'élan pour retrouver son équilibre de vie!
France Marchand
France Marchand, 51 ans - Deschaillons
Celle qui se décrit comme un solitaire à l'agenda chargé n'arrivait pas à trouver du temps dans son horaire pour faire de l'exercice. Elle ne tarit plus d'éloges au sujet de l'équipe des Roses depuis qu'elle s'y est jointe. Elle y a découvert le dépassement de soi, la confiance, la persévérance et l'amitié. Elle est aujourd'hui mentor car elle veut à son tour partager l'expérience et convaincre d'autres femmes à se joindre à l'équipe.
Nicole Verville
Nicole Verville, 58 ans - Bécancour
Au cours de l'année 2015, trois membres de l'équipe des Roses ont contaminé Nicole Verville. L'épanouissement que ces connaissances trouvaient dans le défi a touché une corde sensible chez elle. Malgré tout, Nicole Verville manquait de confiance, était hésitante, jusqu'à ce que son conjoint lui offre un bouquet de fleurs avec une rose. La rose c'est elle! Elle s'est jointe à l'équipe depuis et développe sa confiance en elle à chaque coup de pédale.
Josée Charbonneau
Josée Charbonneau, 33 ans - Lévis
C'est lors d'un voyage en camping que Josée Charbonneau a découvert l'existence de l'équipe des Roses. Impressionnée par ces femmes qui affrontent le difficile parcours du Parc national de la Mauricie, cette infirmière en saines habitudes de vie et mère de deux jeunes enfants s'est dit qu'il était temps pour elle de prêcher par l'exemple. Amatrice de vélo, elle a toutefois besoin de conseils techniques pour apprivoiser les côtes et de la motivation et du soutien d'une équipe de femmes qui comme elles veulent se remettre au centre de leurs priorités.
Elizabeth Dallaire
Elizabeth Dallaire, 52 ans - Sainte-Marie
Mère de deux adolescentes, elle a laissé au cours des années le travail et la famille prendre toute la place. Il est temps pour elle de se remettre en forme pendant qu'elle est encore en santé. Le témoignage de sa collègue de travail Manon Lavoie qui a vécu le défi l'an dernier l'a beaucoup touchée et c'est ce qui l'a convaincue de se joindre à l'aventure. Le soutien de l'équipe des Roses lui assure de persévérer dans son processus de remise en forme. Quelle motivation!
Manon Lavoie
Manon Lavoie, 36 ans - Sainte-Marie
Cette enseignante en éducation physique a tous les outils pour être en forme. Et pourtant...après quelques ennuis de santé, elle a voulu reprendre l'exercice, mais elle le dit elle-même «J'étais tannée de me remettre en forme». Avec les Roses elle a trouvé la motivation et le soutien nécessaire pour retrouver le goût de bouger. L'équipe lui a permis de passer au travers d'une période plus difficile, de sortir de sa zone de confort et de s'évader du quotidien. Elle veut à son tour donner au suivant et est cette année une mentore. Son enthousiasme est contagieux à un point tel qu'elle a recruté d'autres femmes qui viennent toutes de la Beauce pour s'entraîner avec les Roses.
Sylvie Gélinas-Lamy
Sylvie Gélinas-Lamy, 46 ans - Trois-Rivières
Mère de trois enfants et policière, Sylvie Gélinas-Lamy a l'habitude de prendre soin des autres, surtout que depuis deux ans elle fait la navette entre Trois-Rivières et l'hôpital Sainte-Justine où sa fille de 16 ans reçoit des traitements pour soigner sa maladie de Crohn. C'est la rencontre de l'infirmière Sylvie Jacob qui l'a inspirée à se lancer dans l'aventure des Défis du Parc. Elle tente depuis longtemps de prendre soin d'elle, de trouver du temps, mais sans le soutien d'un groupe elle n'y arrive pas. Les Roses seront sa source de motivation!
Jacqueline Hébert
Jacqueline Hébert, 62 ans - Trois-Rivières
Ce n'est pas parce qu'on est dans la soixantaine qu'on ne peut plus de lancer de défis. Jacqueline Hébert l'a prouvé en se joignant à l'équipe des Roses il y a deux ans. Elle est maintenant mentore car elle souhaite partager cette belle expérience de solidarité et montrer que l'équipe est forte aussi grâce à l'équilibre apporté par des femmes de tous les âges.
Sylvie Jacob
Sylvie Jacob, 49 ans - Saint-Maurice
L'équipe des Roses est une deuxième famille pour Sylvie Jacob. Cette infirmière y a trouvé l'entraide nécessaire pour avancer, dépasser ses limites. Le simple geste de vêtir son maillot des Roses les jours de cafard lui faisait réaliser à quel point elle est heureuse. Un véritable effet thérapeutique... et contagieux. Cet effet se répercute partout sur sa famille, son travail... Elle a convaincu d'autres femmes de se joindre à l'équipe et de prendre elles aussi du temps pour elles.
Rachel Longpré
Rachel Longpré, 39 ans - Saint-Boniface
Rachel Longpré a vécu plusieurs épreuves au cours des dernières années qui lui ont fait perdre sa confiance en elle. Maman d'une fille qu'elle élève seule puisque le père de sa fille est décédé, elle a vu son frère de 48 ans subir un arrêt cardiaque à cause de mauvaises habitudes de vie. Un dur rappel à la réalité. Elle doit prendre soin d'elle-même pour être là en santé pour sa famille. Elle a rencontré des femmes qui ont participé à l'équipe des Roses et elle sent qu'elle a la détermination pour relever le défi et se retrouver. Elle participe cette année à l'épreuve de 30 kilomètres de course à pied.
Manon Goupil
Manon Goupil, 47 ans - Laval
Elle doit à l'équipe des Roses son retour à la santé! Elle est touchée par la cause adoptée par l'équipe des Roses qui amasse de l'argent pour la fondation de l'Institut Douglas. Elle souhaite à son tour encourager, soutenir et conseiller des recrues.
Guylaine Henri
Guylaine Henri, 58 ans - Montréal
C'est en voyant sa voisine Sylvie Lalonde participer aux Défis du Parc que Guylaine Henri a eu la piqûre. Ce n'est pas parce qu'on a plus de 50 ans qu'on ne peut pas se dépasser! C'est avec cette attitude que Guylaine Henri s'est jointe à l'équipe des Roses, ravie de pouvoir du même coup contribuer à amasser des fonds pour plusieurs causes qui lui tiennent à coeur. Elle a déjà réalisé quelques défis et souhaite maintenant s'attaquer au Parc national de la Mauricie épaulée par l'équipe des Roses.
Sylvie Lalonde
Sylvie Lalonde, 52 ans - Montréal
Sylvie Lalonde fait partie de l'équipe des Roses depuis maintenant trois ans. L'aventure a littéralement changé sa vie. Le travail n'est désormais plus une priorité. Être en forme est important oui, mais rencontrer des personnes formidables grâce à l'équipe des Roses s'est avéré fondamental. Elle veut maintenant offrir à d'autres le soutien dont elle a bénéficié au cours des dernières années.
Chantal Léger
Chantal Léger, 55 ans - Laval
Pour Chantal Léger, sa première année avec les Roses a aussi été marquée par sa découverte du Parc national de la Mauricie. Un lieu magique où elle souhaite retourner. Elle est fière d'avoir réussi le défi, mais surtout fière d'avoir pu aider une amie qui voulait abandonner à compléter le parcours. Pour Chantal Léger, l'organisation de l'équipe des Roses est incroyable et c'est avec ce support qu'elle pourra continuer à affronter sa crainte des fameuses côtes du parc.
Carole Tétreault
Carole Tétreault, 53 ans - Beaconsfield
2015 a été une année de chamboulements pour Carole Tétreault. Après la mort de son père et le départ de la maison de sa fille, elle s'est jointe à l'équipe des Roses qui l'ont aidée à traverser ses épreuves Elle veut maintenant partager sa passion du vélo et du Parc national de la Mauricie. Le parc a été une telle découverte pour elle, les paysages ont été salvateurs. Elle a depuis recruté trois nouvelles membres et souhaite soutenir d'autres recrues comme mentore.