Avec un taux de chômage de 9,2%, l'emploi est le principal enjeu dans Trois-Rivières.

Les enjeux dans Trois-Rivières

L'emploiAvec un taux de chômage de 9,2 % présentement dans la circonscription, nul ne peut nier que l'emploi est l'un des enjeux principaux de la présente campagne électorale dans Trois-Rivières.
La conjoncture économique des dernières années, en plus du ralentissement toujours constant dans certains secteurs mènent au constat que le défi sera de taille pour le prochain gouvernement, alors que chacun des candidats dans la circonscription ont fait de l'emploi leur priorité lors de la présente campagne électorale.
La santé
Si tout se passe comme prévu, les travaux en prévision de la très attendue phase 2 de l'hôpital régional du CSSSTR devraient débuter en mars 2015, pour être complétés en 2018. Ce dossier qui a monopolisé les énergies du milieu depuis de nombreuses années donnera certainement un bon coup de main aux équipes en place. Mais de nombreux défis demeurent à relever dans le domaine de la santé à Trois-Rivières, notamment en ce qui concerne l'accès à un médecin de famille par exemple.
Colisée
Initialement prévu au Centre sportif Alphonse-Desjardins, c'est finalement vers l'UQTR que la Ville de Trois-Rivières se tournera pour réaliser son projet de colisée de 5000 places. Le futur député aura pour tâche d'assurer le suivi du dossier et de travailler pour que l'argent promis par Québec pour le projet initial, soit 26,8 M$, soit encore sur la table.
Pyrrhotite
Des milliers de familles dans la circonscription sont toujours aux prises avec ce fléau. La Coalition Proprio-Béton réclame un financement stable pour le programme d'aide aux victimes de la pyrrhotite, soit 15 M$ par année pour une période de trois ans. Elle voudrait aussi voir le siège social de l'organisme chargé de gérer le programme de garantie des maisons neuves s'installe à Trois-Rivières. Jusqu'ici les différents candidats se sont montrés sensibles à cette cause, mais reste à voir les mesures qui seront réellement mises en place par le prochain gouvernement.
<p>Alexis Deschênes</p>
LES CANDIDATS ET LEURS PRIORITÉS
ALEXIS DESCHÊNES PARTI QUÉBÉCOIS
36 ans - Père de trois garçons - Avocat et ex-journaliste
1- Le plein emploi
Nous allons atteindre le plein emploi à Trois-Rivières en 2020 en misant sur le fonds de diversification économique, le soutien aux «gazelles», l'innovation et l'exportation, l'éducation et le soutien à la formation de la main-d'oeuvre qualifiée, et la mobilisation des gens d'affaires.
2- Santé
Je veux déployer des GMF à Trois-Rivières avec des heures d'ouverture plus élargies, donner accès à un médecin de famille à tous d'ici 2016, favoriser les soins à domicile pour les Trifluviens qui veulent demeurer à la maison et travailler sur la prévention.
3- Indifférence d'Ottawa
Je veux lutter contre l'indifférence d'Ottawa face à la Mauricie, tant pour la pyrrhotite que pour l'implantation de vols internationaux à l'aéroport, le site des Forges du Saint-Maurice et les coupes chez Postes Canada qui auront un impact sur la vie des gens plus âgés.
Jean-Denis Girard
JEAN-DENIS GIRARD PARTI LIBÉRAL
47 ans - Père de deux enfants et grand-père d'une fille - Directeur gestion du patrimoine
1- Emploi
Je veux créer de l'emploi en favorisant l'adéquation entre la formation et le besoin de main-d'oeuvre à Trois-Rivières. Avec le Plan Nord, nous allons travailler pour que les entreprises d'ici bénéficient au maximum des retombées.
2- Éducation
C'est directement en lien avec ma volonté de créer des emplois. Il faut assurer la formation de nos étudiants en lien avec les besoins des entreprises. Il faut fournir aux étudiants la meilleure formation possible pour les besoins du milieu.
3- Santé
Il faut augmenter le nombre de médecins à Trois-Rivières. On a déjà un plus, avec la faculté de médecine à l'UQTR. Je veux aussi réduire le temps d'attente, grâce aux GMF et à l'allongement des heures d'ouverture. Je souhaite l'implantation d'une à deux super-cliniques à Trois-Rivières.
<p>Diego Brunelle</p>
DIEGO BRUNELLE COALITION AVENIR QUÉBEC
23 ans - Célibataire - Courtier immobilier
1- Alléger le fardeau fiscal
Je veux alléger le fardeau fiscal des Trifluviens en éliminant la taxe santé et la taxe scolaire, en plus de réduire la hausse des garderies.
2- Création d'emplois
Je souhaite travailler pour faire en sorte de baisser le taux de chômage à Trois-Rivières beaucoup trop élevé en créant des emplois bien rénumérés basés sur le projet Saint-Laurent proposé par la CAQ.
3- Éducation
Je souhaite aider nos jeunes en éducation en restructurant les commissions scolaires.
Jean-Claude Landry, candidat de Québec solidaire dans Trois-Rivières.
JEAN-CLAUDE LANDRY QUÉBEC SOLIDAIRE
64 ans - Père de deux enfants - Organisateur communautaire et chargé de cours
1- Financement des organismes communautaires
Permettre un financement stable aux organismes communautaires, par exemple «La Démarche des premiers quartiers», un formidable outil de mobilisation pour des milieux de vie animés et stimulants dans une ville riche de tous ses citoyens.
2- Emplois
Soutenir davantage le développement des PME et des entreprises d'économie sociale, deux secteurs solidement ancrés dans leur milieu et qui permettent l'insertion en emploi de personnes plus éloignées du marché du travail.
3- Économie écoresponsable
Miser sur un Québec vert créateur d'emploi par la mise en place d'un programme de rénovations et constructions écoresponsables. Créer une véritable transition énergétique ne peut que contribuer à un essor économique.
Note
Option nationale est représenté dans la circonscription de Trois-Rivières par André de Repentigny alors que Pierre-Louis Bonneau est le candidat du Parti conservateur du Québec, l'équipe Adrien Pouliot.
Trois-Rivières
Population : 57 770
Hommes : 47,4 %
Femmes : 52,6 %
Population de 18 ans et plus : 84,6 %
Population de 65 ans et plus : 22,8 %
0 à 14 ans : 11 %
Âge moyen : 44,1 ans
Nombre total de famille : 13 740
Nombre moyen d'enfants par famille : 0,8
Nombre de ménages propriétaires : 42,1 %
Nombre de ménages locataires : 57,9 %
Présence amérindienne : 625 Atikamekw (1,2 %)
Immigrants : 4 %
Revenu moyen : 31 466 $
Nombre d'électeurs : 43 690 personnes
TAUX D'ACTIVITÉ : 57,7 %
TAUX DE CHÔMAGE : 9,2 %