Pierre-Louis Bonneau se présente dans Trois-Rivières pour le Parti conservateur du Québec.

Les conservateurs présentent leurs candidats

Maintenant la campagne électorale provinciale déclenchée, le Parti conservateur du Québec a présenté trois candidats dans la région sous les couleurs de l'équipe Adrien Pouliot.
<p>Tomy Lachapelle</p>
<p>Jonathan Lapointe</p>
Dans Champlain, Tomy Lachapelle tentera de ravir le siège appartenant à la députée péquiste Noëlla Champagne. Décrit comme un militaire ayant été déployé deux fois en Afghanistan, le candidat souhaite favoriser l'activité économique. «L'État n'a pas à se substituer à l'entreprise privée et ne devrait pas nous dire où travailler, comment épargner, quoi construire ou produire», souligne-t-il.
Puis, dans Saint-Maurice, où le péquiste Luc Trudel est actuellement en poste, les conservateurs vont déployer Jonathan Lapointe, un Shawinganais, ingénieur de formation, qui est présentement directeur adjoint d'une firme de consultants. Le candidat estime notamment qu'il faut «revoir la taille de l'État et le retirer de certains services non-essentiels» et prône «une mixité telle que pratiquée dans les pays scandinaves» en matière de santé.
Du côté de Trois-Rivières, où siège la libérale Danielle St-Amand, Pierre-Louis Bonneau portera les couleurs du Parti conservateur du Québec. Gestionnaire de projets et programmeur Web, le candidat se dit particulièrement préoccupé par les finances publiques et propose diverses mesures pour ramener l'équilibre budgétaire.
Parmi celles-ci, on note une diminution des dépenses de l'État, une révision complète des sociétés d'État et l'abolition des subventions et aides aux entreprises.