Le Phoenix avait pris une avance de 3-1 contre les Cataractes, mais ces derniers ont inscrit deux buts rapides en fin de deuxième pour ramener les compteurs à zéro. Sur cette séquence Alex Pawelczyk rétrécissait l'écart à un but.

Les Cataractes éliminent le Phoenix

Pour la première fois de la saison, ça sent les séries dans le vestiaire des Cataractes! Cet enivrant parfum a été extrait d'une spectaculaire victoire de 4-3 en fusillade acquise aux dépens du Phoenix de Sherbrooke, dont la défaite les élimine de la course pour la dernière place disponible en vue de la grande danse du printemps.
Condamné à gagner pour rester en vie, le Phoenix a tout donné jeudi. Judes Vallée a ressuscité trois réguliers de l'infirmerie, il a employé Daniel Audette à outrance. Le Phoenix n'a pas grand-chose à se reprocher, lui qui a dominé 46-27 au chapitre des tirs au but et qui a bénéficié de trois bonnes chances de marquer en fin de troisième et en prolongation.
Marvin Cüpper s'est toutefois interposé alors que la marmite bouillonnait puis en fusillade, le gardien allemand a de nouveau été impérial pour permettre à son équipe de sortir de l'Estrie avec deux points de plus au compteur.
Une fin amère pour les locaux, qui avaient réussi à s'emparer d'une avance de 3-1 en deuxième période grâce à un filet en désavantage numérique de Jean-Christophe Laflamme. Ce but aurait dû briser les reins des visiteurs, qui ont toutefois répondu avec deux buts en moins de deux minutes en fin d'engagement pour ramener les compteurs à zéro.
Si le jeu a été spectaculaire au cours des 40 premières minutes, les deux clubs ont redoublé de prudence en troisième étant donné l'enjeu de la soirée. La fusillade a finalement été nécessaire pour les départager, un dernier acte où seul Brandon Gignac a réussi à placer la rondelle sous les cordages. Pour le jeune homme de 16 ans, ça mettait un point d'exclamation à une soirée de travail très productive puisqu'il a marqué le premier but de son club, en plus d'être le patineur le plus menaçant pour Francis Desrosiers.
«C'est une victoire d'équipe, il n'y a rien de personnel là-dedans», se défendait presque le rapide attaquant, qui a convenu que son jeu était plus étincelant depuis quelques matchs. «Je suis plus confiant depuis que j'ai davantage de temps de glace. Je dois dire aussi que c'est grâce à Alexis D'Aoust si ça va aussi bien. En jouant à ses côtés, ça m'a amené à un autre niveau! Notre présence en séries est quasiment assurée avec ce gain mais il ne faut pas se fier là-dessus, on doit terminer la saison en force. D'ailleurs, on peut toujours améliorer notre sort au classement.»
Bernard avait évidemment de bons mots pour sa recrue, tout en reconnaissant que son homme des grandes occasions, Cüpper, avait de nouveau bien servi sa troupe. «Je l'ai dit souvent et je le répète, c'est un gardien de niveau international. Un pro, qui joue comme un pro et qui se prépare comme un pro. Quand tu diriges une équipe aussi jeune, tu ne peux pas demander mieux que de compter sur un gardien comme lui», s'enflammait le pilote, qui s'est quand même retenu pour dire que son club venait de se qualifier pour les séries. «Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini.
Mais voilà un premier dossier de réglé! On s'est placé dans une position où on contrôle notre destin.»
Dans l'autre camp, Judes Vallée était évidemment déçu de rendre les armes après une fusillade. «C'est frustrant, parce qu'on s'est battu ce soir. C'est une séquence d'une minute et demie qui nous a fait mal, en deuxième. Et ça résume notre saison, car c'est la constance qui a fait défaut tout au long de l'année», soulignait le pilote du Phoenix, qui a vu sa troupe perdre tous ses matchs contre les Cataractes cette saison.
Ne cherchez pas plus loin pourquoi son club va tomber en vacances dans quelques jours. «C'est sûr que ces défaites font mal, mais il y en a eu d'autres aussi. Chapeau aux Cataractes, c'est une équipe bien dirigée, bien préparée et bien servie par un excellent gardien. De notre côté, c'est clair que c'est un échec mais il faut apprendre et grandir à travers ça.»
Outre Gignac, Sébastien Gauthier et Alex Pawelcyk ont marqué pour les Cataractes, qui vont maintenant se préparer à la visite des Tigres de Victoriaville, vendredi soir au centre Gervais Auto.