Les Cataractes à court de magie

Les Cataractes étaient à court de magie dimanche dans les Bois-Francs. S'ils ont freiné le Drakkar de Baie-Comeau mercredi dernier, les hommes de Martin Bernard n'ont pas été en mesure de réaliser pareil exploit face aux Tigres de Victoriaville, qui ont signé un nouveau record de concession avec ce gain de 6-1 acquis au Colisée Desjardins.
Les équipiers de Yannick Jean récoltaient en effet un 13e gain consécutif dimanche après-midi, surpassant une marque de l'organisation qui datait du tournant du millénaire. Et ils n'ont pas volé cette nouvelle référence, s'imposant dans toutes les facettes du jeu à partir de la deuxième période.
Les Cataractes avaient réussi à compétitionner au premier tiers. Anthony Beauvillier croyait même avoir donné l'avance à son club, mais son filet a été refusé parce qu'un des officiels a stoppé l'action prématurément. Cette scène et à la réussite de Jan Mandat avec une poignée de secondes à écouler à la première ont coupé les jambes des visiteurs, incapables de rivaliser par la suite avec une bande mature et affamée.
Si Jean disait être content du nouveau record pour ses hommes, il a grimacé quand on lui a fait remarquer que la récente poussée des Tigres donnait raison au pilote des Cataractes Martin Bernard, qui avait dit à sa dernière visite au Colisée Desjardins ne pas comprendre leur mauvaise position au classement étant donné les effectifs en place. «Je me fous pas mal de ce qu'il pense ou ce qu'il peut dire! Depuis ce match-là, il s'occupe plus de ses affaires. S'il avait commencé en début de saison, les Cataractes ne seraient peut-être pas dans cette position au classement.»
De son côté, Bernard n'a pas voulu réalimenter cette guerre de mots. Il était plutôt déçu de constater que le réservoir d'énergie de son club était vide. «On venait de jouer deux gros matchs intenses et physiques contre le Drakkar. Rajoute à ça le voyage à Baie-Comeau et je peux te dire que je ne sentais pas le même niveau d'énergie avant le match. Ce n'est pas une excuse, les Tigres ont joué un bon match. De notre côté, c'était plus difficile, on a vu des erreurs qu'on ne commet plus depuis déjà quelques semaines.»
Seul Alexis D'Aoust a marqué pour les Shawiniganais en fin de match, eux qui ont été blanchis sur six jeux de puissance