Trois-Rivières arrive première parmi les 10 villes de 100 000 habitants et plus avec le nombre le plus important d'entreprises et d'organisations inscrites au registre des lobbyistes.

Le taux de chômage augmente à Trois-Rivières

Le taux de chômage a fait un bond de 0,3 point entre décembre 2014 et janvier 2015 à Trois-Rivières, pour atteindre 7,7 pour cent. C'est une augmentation de 0,8 point en un an. Quant au taux d'emploi, il est demeuré passablement stable à 53,8 pour cent.
L'emploi a augmenté de 35 000 en janvier, à la suite d'une hausse du travail à temps partiel, a révélé vendredi Statistique Canada. Le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s'établir à 6,6 pour cent, a dit l'agence fédérale.
Au cours des 12 mois ayant pris fin en janvier, l'emploi a progressé de 128 000 (+0,7 pour cent), et la majeure partie de la progression est survenue durant la deuxième moitié de la période.
En janvier, le travail à temps partiel a augmenté de 47 000 et le travail à temps plein a peu varié. Par rapport à janvier 2014, l'emploi à temps plein a augmenté de 108 000 (+0,8 pour cent), tandis que l'emploi à temps partiel a peu varié. Durant la même période, le nombre total d'heures travaillées a augmenté légèrement (+0,3 pour cent). L'emploi a progressé chez les femmes âgées de 55 ans et plus, tandis qu'il a peu varié dans les autres groupes démographiques.
Au Québec, l'emploi total a augmenté de 16 000 emplois par rapport au mois précédent, contribuant de manière significative à la progression canadienne (+35 600). Cependant, cette hausse provient exclusivement de l'emploi à temps partiel (+20 400) et essentiellement du secteur des services (+25 600). Les emplois à temps plein ont en effet reculé de
4400 emplois.
Bien que mitigé, le résultat du mois de janvier a permis au temps de chômage québécois de diminuer de 7,5 % en décembre à 7,4 % en janvier.
À l'échelle provinciale, outre le Québec, l'emploi a augmenté en Alberta, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard en janvier. 
Il y avait plus de personnes en emploi dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques en janvier, tandis que l'emploi dans le secteur des ressources naturelles a diminué.
Avec la collaboration de La Presse Canadienne