Denis Charland

Le Sabord se cherche un nouvel éditeur

Après 23 ans au poste d'éditeur du Sabord, Denis Charland s'apprête à partager ses fonctions, histoire de délester certaines de ses responsabilités et de préparer une relève au sein de la maison d'édition dont il a été la figure dominante au fil des deux dernières décennies.
Dorénavant, il conservera la direction artistique des publications, alors que la direction littéraire et la gestion de l'entreprise seront confiées à un nouvel éditeur.
Le processus d'embauche est déjà entamé, processus qui a causé quelques secousses au sein du milieu culturel trifluvien puisqu'au départ, l'affichage du poste d'éditeur sur la page Facebook du Sabord a donné l'impression à certains que Denis Charland était mis de côté par le conseil d'administration, nouvellement présidé par Francine Tousignant.
M. Charland a lui-même eu cette impression de prime abord. Selon lui, l'affichage du poste a créé une confusion et une mésentente sur la restructuration en cours et sur la répartition des tâches qui seraient désormais attribuées au sein du Sabord, impression qui est désormais dissipée, observe-t-il.
M. Charland dit aujourd'hui être en accord avec les décisions des membres du conseil d'administration. Il sera d'ailleurs sur le comité de sélection pour le choix du prochain éditeur, qui pourrait entrer en fonction dès le mois d'août.
«En fait, on engage un éditeur supplémentaire. Les deux occuperont un poste d'éditeur et travailleront en collaboration», fait valoir la présidente, Francine Tousignant.
«On ne tasse pas M. Charland, bien au contraire, on fait tout pour qu'il reste longtemps dans l'entreprise.»
Le conseil d'administration connaît lui aussi quelques changements avec les départs récents de deux membres.
Outre Mme Tousignant, qui a été nommée à la présidence en décembre dernier, le c.a. compte présentement sur la présence de Denis Simard, Marie-Josée Desjardins et Louise Prescott. Dès l'automne, on entend toutefois recruter trois nouveaux membres.
Rappelons que l'an dernier, Le Sabord a célébré ses 30 ans, soulignant ainsi l'arrivée en 1983 du magazine qui a marqué la scène culturelle en mariant la création littéraire et les arts visuels.