Le Regroupement des dépanneurs sollicite les candidats

Le Regroupement régional des dépanneurs de la Mauricie réclame un engagement clair des candidats de la présente campagne électorale afin de moderniser la réglementation du commerce de proximité.
«La réglementation, les taxes et les contraintes de toutes sortes ne cessent de s'accumulerpour les dépanneurs, au point où c'est trop», a déclaré la propriétaire du Marché du Boisé, Julie Lemieux.
Ainsi, quatre priorités ont été ciblées, soit l'augmentation des marges de vente sur la loterie, la mise sur pied d'un projet-pilote visant le «cartage» obligatoire pour tous, l'amélioration de la consigne et du recyclage des bouteilles vides et la diminution des frais de transaction sur les cartes de crédit.
Le Regroupement, qui comprend 210 dépanneurs de la région, souligne que cette initiative découle de l'adoption unanime d'une motion à l'Assemblée nationale, en février dernier, qui reconnaissait la nécessité d'apporter des modifications à la réglementation.
Dans cette sortie publique, on déplore notamment la hausse de taxes sur les produits du tabac au cours des dernières années - 18 % au provincial et 24 % au fédéral - ce qui «encourage la contrebande».
De plus, le Regroupement souligne aussi le fait que les gains de loteries sont devenus imposables depuis janvier 2014.