La porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, était de passage dimanche en Mauricie.

Le PQ n'est plus progressiste, estime Françoise David

La candidature de Pierre Karl Péladeau pour le Parti québécois (PQ) a offert sur un plateau d'argent à la porte-parole de Québec solidaire (QS), Françoise David, des arguments pour séduire les électeurs progressistes de la Mauricie, déçus du PQ.
Les nombreux lock-out dans les entreprises de M. Péladeau démontrent, selon Mme David, que le PQ abandonne les électeurs progressistes. QS voit en cette nomination une occasion de séduire les électeurs progressistes et souverainistes, naturellement attirés vers le PQ.
«Depuis deux jours, le PQ courtisait les progressistes en leur disant d'aller chez eux. Et tout d'un coup, il investit comme candidat un des entrepreneurs les plus impitoyables du Québec. Celui qui est le plus antisyndical et antitravailleurs du Québec qui cumule à lui seul 14 mises en lock-out», a affirmé Mme David lors de son passage à Trois-Rivières.
«C'est clair. Les progressistes n'ont plus de place au PQ. Ils auront de plus en plus le goût de se tourner vers QS qui est à la fois progressiste et souverainiste. On ne peut pas promouvoir les droits des travailleurs [...] et être dans un parti qui accueille Pierre Karl Péladeau. Ce n'est pas possible.»
Françoise David a présenté à la centaine de militants de QS présents dimanche lors d'une assemblée à Trois-Rivières tous les candidats du parti de la région. La chef a aussi invité les militants à travailler d'arrache-pied pour le parti.
Québec solidaire dénonce le projet TransCanada
Plus tôt dans la journée, Mme David a dénoncé en Mauricie le projet d'oléoduc de TransCanada, qui doit traverser plusieurs régions du Québec.
«Nous dénonçons ce qui se passe au Québec en ce moment, c'est-à-dire de permettre l'arrivée au pétrole des sables bitumineux de l'Alberta par pipeline. Et c'est sans compter toute l'exploitation pétrolière dans le Saint-Laurent et à l'île d'Anticosti», a souligné la porte-parole de QS.
«Nous sommes vraiment dans une logique de sortie de la dépendance au pétrole», a ajouté Mme David qui affirme que QS va bientôt dévoiler ses propositions en matière d'énergies vertes.
Québec solidaire estime que ce projet de pipeline représente des risques importants pour l'environnement, la nappe phréatique et les terres agricoles de la province. Françoise David a donné un point de presse en ce sens dimanche à Notre-Dame-du-Mont-Carmel où passe le tracé préliminaire de ce pipeline.
«Les terres agricoles au Québec sont déjà peu nombreuses, que 2 %, il faut les conserver intactes. Il n'y a rien pour les régions dans ce projet, mais elles ont tous les risques.»
La porte-parole de QS participera encore à des activités à Trois-Rivières lundi.
Les chefs des autres partis politiques continuent d'avoir de grands espoirs pour Trois-Rivières et la Mauricie. Les chefs de la CAQ, François Legault, et du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, seront de passage lundi dans la région.