«Le PQ est en train de saigner la région» - Danielle St-Amand

La députée libérale de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, qui a toujours été proche du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, n'était pas au courant du projet du ministère de la Santé concernant le laboratoire du CHRTR et de ses impacts sur les services spécialisés.
«Le PQ est en train de saigner la région, s'est-elle exclamée, lorsque mise au fait. C'est faire injure au milieu médical trifluvien, ça c'est sûr. Au CHRTR, on a réussi à créer des expertises et celle de nos laboratoires en est une. C'est inquiétant. Quand on réussit à créer des équipes de pointe et qu'on voit encore le PQ venir nous enlever des acquis chez nous, ça commence à faire. Le PQ est en train de saigner la région! Ça n'a aucun sens.»
La députée rappelle que Trois-Rivières devait en principe recevoir un centre de données d'Hydro-Québec, après la fermeture de Gentilly-2, mais que c'est le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, responsable de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Yves-François Blanchet, qui l'a finalement obtenu pour sa propre circonscription.
«C'est au tour du ministre de la Santé d'avoir la main dans le sac de bonbons. C'est déplorable parce qu'on avait réussi à créer un pôle de santé intéressant à Trois-Rivières avec tous les efforts qu'on a faits depuis dix ans. Ce gouvernement-là est en train de mettre la hache dans ce qu'on a de mieux», a-t-elle déploré.