Pierre-David Tremblay veut être le prochain maire de La Tuque.

Le maire de La Bostonnais se présente à La Tuque

Pierre-David Tremblay avait fait savoir, il y a déjà quelques semaines, qu'il réfléchissait à son avenir politique. Son choix est désormais officiel, c'est la mairie de La Tuque qu'il va briguer le 5 novembre prochain. Il devient donc le troisième candidat à entrer dans la course.
«Je veux montrer mon leadership, mon intégrité et ma transparence. Je sens que la population a besoin de changement. Il est temps de remettre La Tuque sur la carte avec plus d'ouverture et plus de jovialité. Ma campagne sera marquée par mon positivisme», a lancé le candidat.
Pierre-David Tremblay se présente comme celui qui incarne le renouveau. Il souhaite mettre l'accent sur le travail d'équipe et l'unité au sein de la grande agglomération de La Tuque.
«Il faut absolument travailler ensemble, et ce n'est pas ce que j'ai vu dans la dernière année. [...] On a un très grand territoire. Ça peut être un désavantage quand on ne travaille pas ensemble...», a-t-il lancé.
Il tient également un discours d'ouverture et de transparence axé sur l'intérêt collectif. Le retraité du milieu policier insiste sur le besoin de changement de la population. 
«Je veux unifier les forces à travers le renouveau. Je pense qu'à l'intérieur de mon expertise, de ma connaissance, de mes compétences, du fait que je suis excessivement engagé, je peux avoir une équipe qui va me ressembler. Une équipe qui va faire avancer La Tuque dans le prochain quatre ans. Autour ça se développe et actuellement j'ai l'impression que ça passe à côté de nous», a-t-il affirmé.
La participation citoyenne, les finances de la Ville et le développement économique seront également au coeur de sa campagne électorale, notamment, le tourisme, les usines transformation, la téléphonie cellulaire et le manque de main-d'oeuvre.
«On a des problèmes de main-d'oeuvre, de rétention et de rayonnement aussi. L'administration en place est usée», a-t-il lancé.
«On a une qualité de vie exceptionnelle. Il faut aller chercher les jeunes familles. Il faut parler positivement du milieu pour ça, et ce n'est pas le cas actuellement», a ajouté M. Tremblay.
Ce dernier martèle également qu'il faut s'occuper des services aux citoyens. 
«Il faut se donner une vision en respectant la capacité de payer. [...] Il faut voir si on a la capacité de payer, mais aussi si on fait les bons choix. Il y a encore de la place à dégraisser la machine d'après moi. Il faut améliorer les services. Les dépenses doivent aussi être connues et expliquées. Pour ça, il faut de la transparence», note le candidat.
Il s'est également prononcé sur le projet de balisage de la rivière Saint-Maurice.
«Oui, c'est un beau projet, mais à l'heure actuelle on manque d'argent pour compléter le budget. Est-ce qu'on doit prioriser le balisage de la rivière ou les projets où l'on se préoccupe davantage des citoyens? Le choix n'est pas difficile à faire. Je pense qu'on doit aller vers la préoccupation citoyenne», a-t-il lancé.
Pierre-David Tremblay prévoit déposer son bulletin de candidature officielle le 3 octobre prochain, après la réunion du conseil de ville de La Bostonnais.
«Je suis toujours maire de La Bostonnais, mais j'ai confié les dossiers à quelqu'un. Je vais démissionner lundi», a-t-il fait savoir.
Pierre-David Tremblay souhaite qu'il y ait un débat avec les autres candidats à la mairie. D'ailleurs, un autre candidat à la mairie va faire connaître ses intentions lors d'une conférence de presse, jeudi. 
Michel Pronovost a déjà lancé sa campagne en début de semaine.
Michel Sylvain brigue la mairie de La Bostonnais.
Michel Sylvain brigue la mairie de La Bostonnais
Le conseiller municipal Michel Sylvain a annoncé, mercredi, qu'il briguerait la mairie de La Bostonnais aux prochaines élections. Il veut continuer de faire avancer les dossiers et désire apporter une contribution positive à sa municipalité.
«Je vise la continuité», a-t-il lancé d'entrée de jeu.
Michel Sylvain a plusieurs dossiers dans sa mire, notamment la taxe d'agglomération, l'autonomie municipale, le développement économique, les activités citoyennes, le suivi des coupes de bois et l'utilisation de la rivière à des fins de tourisme.
«On est en nature ici. Tout ce qui nous entoure ici, c'est la nature. Il faut développer la rivière dans cette lignée-là», a indiqué le candidat.
L'avenir de l'église préoccupe également M. Sylvain. Il aimerait mettre en branle un projet de logement dans le bâtiment.
«On a commencé à faire des approches pour acquérir l'église. [...] On voudrait bien faire des logements pour les personnes âgées pour les garder ici», note-t-il.
La vitesse dans le rang Sud-Est le préoccupe également et il promet d'aller au bout du désenclavement du rang également.
«C'est pour une question de sécurité. Ça ouvre également beaucoup de possibilités pour la municipalité», a-t-il affirmé.
Sa décision de briguer la mairie fait suite à l'annonce du départ de l'actuel maire, Pierre-David Tremblay.
«S'il était resté ici, je l'aurais appuyé comme conseiller. On travaillait ensemble. C'est effectivement une suite à sa décision. Je pense que je suis en mesure de prendre le relais et atteindre les objectifs. J'ai participé à toutes les batailles menées par le maire et le conseil», a-t-il conclu.